Foot : Reims et Troyes montent en Ligue 1

Les joueurs de Reims célèbrent leur montée en Ligue 1, le 11 mai 2012.
Les joueurs de Reims célèbrent leur montée en Ligue 1, le 11 mai 2012. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

A l'issue de la 37e journée de Ligue 2, les deux clubs sont d'office qualifiés pour monter en Ligue 1. Boulogne battu à Angers est relégué.

Trente-trois ans après, Reims, club mythique du football français, retrouve l'élite. Les Champenois, qui n'avaient besoin que d'un nul pour retrouver le haut du panier hexagonal, sont allés battre 2 à 0 Amiens, la lanterne rouge déjà reléguée, grâce aux inévitables Fauré et Ghilas qui ont signé leurs 14e buts de la saison. Cela leur permet de trôner en tête du classement des buteurs de L2, vendredi 11 mai.

Les hommes d'Hubert Fournier rejoignent le leader et champion Bastia, dont la montée en L1 est déjà assurée. Ces derniers ont battu à Furiani, Nantes 2 à 1, grâce à deux buts de Rothen et Suarez malgré l'ouverture du score de Pancrate pour les Canaris.

Troyes aussi qualifié pour la Ligue 1

Le duo sera accompagné par Troyes, un autre ancien pensionnaire de première division, qui s'est imposé à Monaco (2-0). Les Troyens grillent la politesse aux Clermontois, champions d'automne mi-janvier mais auteurs d'une deuxième partie de saison cataclysmique.

Les Auvergnats, qui avaient l'obligation de s'imposer face à Guingamp au Roudourou pour préserver leurs chances, ont été une nouvelle fois battus (3-1) sous les yeux de Florent Malouda et Didier Drogba, venus assister aux festivités du centenaire du club costarmoricain, en compagnie de plus de 15 000 spectateurs.

Boulogne relégué, Metz risque de suivre

Dans le bas du tableau, l'heure n'est, en revanche, plus à la fête pour Boulogne, officiellement relégué à la suite de sa défaite (2-1) face à Angers, et Metz, dont les chances de maintien paraissent bien illusoires, après une nouvelle déconvenue à Arles-Avignon (1-0).

Avec trois points de retard sur Le Mans, défait (2-1) à Tours, et Le Havre, vainqueur (2-0) à Laval, les Lorrains, vice-champions de France en 1998, ne sont pas encore mathématiquement relégués mais leur très mauvaise différence de buts (-14 contre -2 aux Sarthois et +1 aux Normands) semblent les condamner à rejoindre d'autres vieilles gloires de L1 tombés dans l'anonymat du football amateur comme Grenoble ou Strasbourg.

Dans les autres matches, sans enjeu, de cette avant-dernière journée, Lens a dominé Istres 1 à 0 et Sedan s'est imposé face à Châteauroux 2 à 0.