L'équipe de Luzenac n'a pas le droit de monter en Ligue 2

Match de la 8e journée de National entre Luzenac (Ariège) et Uzès Pont du Gard (Gard), disputé à Luzenac, le 18 septembre 2012.
Match de la 8e journée de National entre Luzenac (Ariège) et Uzès Pont du Gard (Gard), disputé à Luzenac, le 18 septembre 2012. ( MAXPPP)

La situation financière du plus petit club de football à avoir jamais accédé à la L2 ne lui permet pas d'entrer dans la cour des grands, selon la DNCG.

La fin d'une belle histoire. La Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG) de la Ligue de football professionnel (LFP) a confirmé son refus d'accepter le club ariégeois de Luzenac AP en Ligue 2. En première instance, début juin, le club s'était vu refuser la montée pour raison financière. Le maintien de Luzenac en National devrait se traduire par le repêchage en Ligue 2 du club d'Istres (Bouches-du Rhône).

Le procès-verbal de la réunion du 2 juillet mentionne simplement la confirmation du rejet du dossier du club, qui avait gagné sportivement sa montée en L2 en finissant deuxième du championnat de National derrière Orléans (Loiret). Le porte-parole du club affirme ne pas être informé, pour l'instant, des motivations invoquées par la DNCG.

Une dernière chance devant le CNOSF

Luzenac, village de 650 habitants niché sur les rives de l'Ariège, est le plus petit club à avoir jamais accédé à la Ligue 2. L'équipe était confrontée à un problème majeur en raison de l'absence d'un stade homologué à Luzenac ou à Foix. Mais le club avait trouvé à la fin mai un accord avec le Stade Toulousain pour disputer ses matches à domicile au stade Ernest Wallon. Selon son président, Jérôme Ducros, la DNCG n'avaient matériellement pas eu le temps de prendre en compte cette information avant de rendre sa première décision. 

Il espérait du coup que cela permettrait "l'attribution par la LFP de la 'licence club', représentant une ressource de 850.000 euros dans le budget"Luzenac comptait aussi apporter des précisions aux instances de la LFP en matière de ressources de sponsoring. Des arguments qui n'ont pas suffi à convaincre la DNCGLe club a encore la possibilité de tenter un dernier recours devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Vous êtes à nouveau en ligne