Foot : le gardien de l'Espagne est-il vraiment un boulet ?

Le gardien de but de l\'Espagne, Victor Valdés, s\'étire lors d\'un entraînement pendant l\'Euro 2012, à Gniewino, en Pologne, le 6 juin 2012. 
Le gardien de but de l'Espagne, Victor Valdés, s'étire lors d'un entraînement pendant l'Euro 2012, à Gniewino, en Pologne, le 6 juin 2012.  (ALVARO BARRIENTOS / AP / SIPA)

Le portier du Barça a la lourde tâche de succéder à Iker Casillas dans les buts de l'Espagne. Avant le match contre la France ce soir, zoom sur celui qu'on présente un peu vite comme le maillon faible de l'équipe. 

"C'est très difficile d'être pape à Rome, président aux Etats-Unis et gardien au Barça." Le président du club catalan, Sandro Rosell, a résumé toute la difficulté du poste qu'occupe Victor Valdés depuis bientôt dix ans. Le gardien du FC Barcelone, qui défendra les cages de l'Espagne face à la France mardi 26 mars, en l'absence du titulaire Iker Casillas, traîne une réputation de gaffeur pas toujours méritée. Analyse à quelques heures de ce match de qualification pour le Mondial 2014.

Le "clown du Barça"

"Il a suffi d'une erreur dans un match-clé pour ternir sa réputation. En réalité, il est vraiment très bon", analyse Jonathan Wilson, auteur d'un livre sur l'histoire des gardiens, The Outsider, dans le Guardian (en anglais). L'erreur en question a eu lieu contre l'ennemi juré, le Real Madrid, en finale retour de la Supercoupe 2011. Dans la capitale espagnole, on en rit encore : 

Ajoutez deux autres erreurs, une contre le voisin de l'Espanyol Barcelone et l'autre à nouveau contre le Real Madrid, et la réputation de "clown du Barça" de Valdés était faite. Diego Maradona en a même rajouté en déclarant : "C'est vrai. Victor Valdés est nul ! Mais avec les joueurs qu'il a autour de lui, il paraît bon."

C'est l'éternel débat : Victor Valdés est-il un gardien moyen qui a eu la chance d'évoluer dans une équipe extraordinaire ? Deux indices permettent de pencher pour la négative. Alors qu'une palanquée de gardiens internationaux se sont cassé les dents à ce poste avant lui, Victor Valdés occupe la place de titulaire depuis septembre 2004. Autre argument en sa faveur, ses équipiers n'en disent que du bien. Andrés Iniesta a ainsi déclaré dans Marca (en espagnol) : "C'est le meilleur gardien du monde." Rien que ça. 

Gardien au Barça, un poste à part

Etre gardien de but et jouer portier au Barça, ce n'est pas tout à fait la même chose. Valdés doit participer au jeu constamment, presque évoluer comme un défenseur supplémentaire, qui joue loin de son but. "Je dois être capable de participer au jeu comme un joueur de champ, explique-t-il au magazine britannique FourFourTwo (en anglais). Le jeu au pied est l'un des aspects les plus importants du gardien moderne. C'est primordial d'avoir la confiance de ses équipiers pour qu'ils vous passent la balle en retrait." Paradoxalement, son jeu au pied est devenu l'une des armes du FC Barcelone pour organiser les actions, et savoir repartir de zéro, note le blog spécialisé en tactique Les Dé-Managers.

Si une fan russe est allée jusqu'à se faire tatouer son visage sur le bras (la photo est à voir sur le blog Dirty Tackle), beaucoup de supporters du FC Barcelone ne le trouvent pas assez décisif. Le respecté site Total Barça estime que "faire des arrêts de classe mondiale est plus important que de bien distribuer le jeu." L'élimination du Barça contre Chelsea, en demi-finale de la Ligue des champions la saison dernière, ou quelques buts évitables encaissés par les Blaugranas contre le Real Madrid, lui sont reprochés. 

L'éternel second

Le drame de Victor Valdés, c'est d'être de la même génération qu'Iker Casillas. "San Iker", le gardien du Real Madrid, est le titulaire indiscutable en équipe nationale. Valdés, triple vainqueur de la Ligue des champions, cinq fois gardien le plus hermétique du championnat espagnol, n'a disputé que deux matchs en entier sous le maillot de la Roja en cinq ans. Même pour suppléer Casillas, blessé, pour jouer la Finlande et la France, il a été mis en balance avec le jeune David de Gea, 22 ans, qui évolue à Manchester United. 

Au début de l'année, Victor Valdés a annoncé son intention de quitter le Barça, à un an de la fin de son contrat. Avant l'annonce, le quotidien Mundo Deportivo (en espagnol) a sondé les fans du club catalan pour savoir qui serait le gardien idéal. La réponse est... Iker Casillas. Décidément, Valdés ne sera jamais qu'un n°2. 

Vous êtes à nouveau en ligne