Foot : Après son coup de tête, Brandao présente ses excuses à Thiago Motta

L\'attaquant de Bastia Brandao avant la rencontre contre le PSG, le 9 août 2014 au stade Armand-Cesari, à Bastia (Haute-Corse).
L'attaquant de Bastia Brandao avant la rencontre contre le PSG, le 9 août 2014 au stade Armand-Cesari, à Bastia (Haute-Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

L'attaquant du SC Bastia a écrit quelques lignes à l'attention du joueur du PSG, lundi 18 août. Ce message a ensuité été supprimé de Facebook et de Twitter, sans explication.

"Je tiens à demander pardon à Thiago Motta." Brandao a écrit quelques lignes sur Facebook pour présenter ses excuses au joueur du PSG, lundi 18 août. Ce dernier souffre d'une fracture du nez après avoir reçu un coup de tête de l'attaquant du SC Bastia, au terme de la rencontre entre le PSG et Bastia, samedi. "Je suis désolé pour mon attitude", poursuit le joueur. "Je compte sur la compréhension de mes amis et de mes fans. Et que Dieu vous bénisse tous." Peu de temps après, ce message a toutefois été supprimé de la page du joueur et de son compte Twitter, sans explication.

(BRANDAO / FACEBOOK)

Pas de sanction de Bastia dans l'immédiat

"Il y a des mots qui peuvent faire plus mal que des coups", a déclaré dans la journée Pierre-Marie Geronimi, président de Bastia, sur RMC. Et s'il ne trouve "aucune excuse" à Brandao pour son coup de tête, il a dénoncé sur RMC un "acharnement" médiatique envers le Brésilien, ajoutant qu'il n'y a aucun licenciement prévu pour le moment. Le PSG a réagi par communiqué, pour s'étonner "de l'absence de sanction prise [par Bastia] à l'encontre de son joueur".

Place désormais à la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, laquelle devrait se saisir du dossier, jeudi, avant de le mettre en instruction. Elle peut prononcer une suspension du joueur à titre conservatoire, en attendant le verdict dans les prochaines semaines. Brandao risque entre un et deux ans de suspension pour un tel acte violent.

Vous êtes à nouveau en ligne