Fifa : Michel Platini en pole position pour succéder à Sepp Blatter ?

FRANCE 2

Après la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, se pose la question de sa succession. Depuis le siège de la Fédération française de football, Manuel Tissier aborde le cas de Michel Platini.

Coup de théâtre, ce mardi 2 juin, avec la démission de Sepp Blatter de la présidence de la Fifa, quatre jours après sa réélection. La pression liée aux scandales qui frappent l'instance internationale de football ont eu raison de lui. Lors d'un prochain congrès, entre décembre 2015 et mars 2016, son successeur sera désigné.

Ben Al-Hussein et Platini sur les rangs ?

Michel Platini sera-t-il celui-ci ? "Du haut de son poste de président de l'UEFA, il a mené la fronde : il a demandé à Sepp Blatter de démissionner [...] et il avait envisagé de se présenter lui-même à la présidence de la Fifa, mais finalement, devant l'impossibilité sans doute de battre Sepp Blatter, il avait renoncé", rappelle Manuel Tissier, en direct du siège de la Fédération française de football pour France 2.

La présidence de la Fifa n'est cependant pas promise au Français. "Il y a 209 votants à la Fifa. Certains pourraient lui tenir grief d'avoir voulu renverser le prince Blatter", note le reporter. Le prince jordanien Ali Ben Al-Hussein, qui était candidat face à Sepp Blatter, a annoncé qu'il postulerait à nouveau. "C'est une longue campagne qui s'annonce", conclut Manuel Tissier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne