Fifa : Gianni Infantino lance une opération "mains propres"

(Les documents fournis par Gianni Infantino confirment la corruption de 39 dirigeants de la Fifa © MaxPPP)

Trois semaines après son élection à la tête du football mondial, Gianni Infantino saisit la justice américaine. Il lui transmet des preuves accablantes pour les anciens dirigeants de la Fifa.

Il avait promis de donner un "nouveau départ" à la Fifa, il n'a pas tardé. Minée par les scandales de corruption, la Fifa change de stratégie et se pose en "victime". Elle saisit, à la demande de son président Gianni Infantino, la justice américaine et lui fournit un dossier de 22 pages rédigé par les avocats d’un prestigieux cabinet californien.

Abus de pouvoir et enrichissement malhonnête au grand jour

Ce dossier contient des factures, des courriers, toute une série d’éléments qui confirmeraient l’abus de pouvoir et l’enrichissement de 39 anciens dirigeants de la FIFA, parmi lesquels Jack Warner, ancien président de la Concacaf, la fédération de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes, déjà mis en examen aux Etats-Unis, tout comme Jeffrey Webb, ancien vice-président de la FIFA.

 

A LIRE AUSSI ►►► "Gianni Infantino veut restaurer la crédibilité de la FIFA" (Dominique Courdier)

  

La nouvelle direction du football mondial accuse également Chuck Blazer, l’ancien secrétaire général, d’avoir bénéficié de 10 millions de dollars de pot-de-vin en échange de voix en faveur de la candidature sud-africaine à la coupe du monde 2010. Les proches de Gianni Infantino estiment que la FIFA a été victime d’un détournement de fonds de 190 millions de dollars. "Une somme qu’elle entend bien récupérer", précise son président dans un communiqué, et retourner à son but initial : le développement du football mondial.

Vous êtes à nouveau en ligne