VIDEO. Valérie Pécresse se dit "très réservée" sur les "fan zones"

BFMTV

La présidente de la région Ile-de-France estime qu'il faudra interdire les "fan zones" au premier "incident".

A deux jours du début de l'Euro de football, la présidente (Les Républicains) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a expliqué, mercredi sur BFMTV, qu'elle était "très réservée" au sujet des deux "fan zones" de région parisienne (celle de Paris et de Saint-Denis). "Ce que je pense, c'est que s'il y a le moindre incident dans une 'fan zone', des dérapages, de la casse, il faudra interdire ces 'fan zones' à Paris le soir des matchs, parce que nos policiers sont exténués. Ils auront beaucoup de mal à gérer tout ça", a-t-elle estimé.

"Je ne conseillerai pas à mes enfants d'aller dans une 'fan zone'"

Interrogée pour savoir si elle déconseillait à ses enfants d'y aller, elle a répondu : "Moi, je ne conseillerai pas à mes enfants d'aller dans une 'fan zone', mais ils ont un âge où ils n'écoutent plus."

L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur s'est cependant refusée à prôner l'interdiction des "fan zones". Face à la tour Eiffel, le Champ-de-Mars pourra accueillir plus de 92 000 supporters, ce qui inquiète les syndicats de police. "Il suffit d'une altercation pour déclencher une bagarre générale", déclare ainsi Philippe Capon, du syndicat Unsa-Police, à francetv info.

Vous êtes à nouveau en ligne