Lutte contre le terrorisme : la reconnaissance faciale bientôt mise en place ?

France 3

A l'approche de l'Euro 2016, le maire de Nice Christian Estrosi demande au gouvernement de mettre en place cette technologie.

Une caméra qui détecte votre visage et permet son identification en temps réel pour savoir si vous êtes recherché par la police. Il y a quelques années c'était encore de la science-fiction, mais cette technologie pourrait devenir une réalité à Nice dans le cadre de l'Euro 2016.
Ces logiciels ultra-modernes existent déjà et permettent d'analyser des visages grimés ou même dissimulés. "S’ils portent des lunettes très occultantes, ça va être compliqué, mais la plupart du temps, ça fonctionne", explique Nicolas Le Balc'h, société NEC. Après l'analyse vidéo, les données seraient recoupées avec celles du ministère de l'Intérieur pour prévenir toute menace.

Un dispositif jugé liberticide

Aujourd'hui ce système de reconnaissance faciale, parfois jugée liberticide est toujours interdit. La commission informatique et liberté se dit même réservé sur son utilisation. La mairie de Nice a fait de ce système son cheval de bataille. Christian Estrosi demande au gouvernement de légiférer rapidement pour autoriser son utilisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne