La France s'impose sans briller face au Cameroun en match amical (3-2)

Paul Pogba étreint Olivier Giroud, auteur d\'un but en match amical contre le Cameroun, lundi 30 mai 2016 à Nantes (Loire-Atlantique).
Paul Pogba étreint Olivier Giroud, auteur d'un but en match amical contre le Cameroun, lundi 30 mai 2016 à Nantes (Loire-Atlantique). (FRANCK FIFE / AFP)

Malgré leur victoire, les Bleus n'ont pas tout à fait convaincu, lors de leur match de préparation à l'Euro.

A moins de deux semaines de l'Euro, la copie rendue par les Bleus est loin d'être parfaite. Opposés à une équipe du Cameroun jeune et inexpérimentée, lundi 30 mai, la France a longtemps peiné, après avoir affiché une certaine fébrilité en défense. De quoi donner des sueurs froides au sélectionneur Didier Deschamps, tant la charnière centrale a semblé dépassée lors des accélérations des Lions indomptables, notamment en première période.

La défense centrale pas encore au point

Certes, Blaise Matuidi a ouvert la marque (21e), après un joli numéro de Kingsley Coman, titularisé en l'absence d'Antoine Griezmann. Mais une minute plus tard, le Camerounais Vincent Aboubakar est parvenu à égaliser (22e), grâce à une passe en profondeur d'Allan Nyom. Remplaçant de Raphaël Varane, forfait pour l'Euro, Adil Rami a été pris de vitesse sur le but. Certes, il n'avait plus été associé à Laurent Koscielny depuis le quart de finale de l'Euro-2012 perdu contre l'Espagne (2-0). Mais cette prestation relance le débat sur la charnière centrale, à moins de deux semaines de la compétition.

Critiqué, Olivier Giroud se rassure

Peu avant la mi-temps, les Bleus sont tout de même parvenus à doubler la marque. Olivier Giroud a conclu du plat du pied un centre parfaitement dosé de Paul Pogba (41e). Un but précieux pour le moral de l'attaquant, sifflé quelques heures plus tôt par des fans de Karim Benzema, lors de son départ de l'hôtel. Voilà pour les bons points. Mais l'attaquant d'Arsenal a également manqué son face-à-face avec le gardien camerounais, à la suite d'un ballon hérité d'un cafouillage défensif (56e). Sorti sous les applaudissements de la Beaujoire, l'attaquant affichait un large sourire sur le banc.

Une équipe émoussée en fin de match

Après les sorties de Paul Pogba, Kingsley Coman ou Olivier Giroud, le rythme est clairement retombé. La fin de match, assez terne, n'a guère donné l'occasion à N'Golo Kanté ou Moussa Sissoko de s'illustrer. Pire, la défense a une nouvelle fois cédé face à Eric Choupo-Moting à deux minutes du coup de sifflet final (88e), sur un nouveau cafouillage de la charnière centrale. Par chance, Dimitri Payet a sauvé l'honneur, d'un sublime coup franc (90e). Prochaine étape contre l'Ecosse, samedi à Metz. Il y a encore du travail.