France-Russie : victoires sportive et sécuritaire pour le pays

France 3

À Saint-Denis, les Bleus et leurs supporters retrouvaient le Stade de France ce mardi 29 mars, quatre mois après les attentats du 13-Novembre. Un enjeu sécuritaire autant que sportif.

Pour accéder au Stade de France ce mardi soir, un dispositif de sécurité draconien attendait les 65 000 spectateurs attendus pour voir triompher les Bleus face à la Russie (4-2) en match amical de préparation à l'Euro. Un double filtrage aux abords de l'enceinte puis à l'entrée a été mis en place : inspection visuelle des sacs, ouverture des manteaux, palpations. Des contrôles renforcés qui semblent bien accepter par les supporters.

"100% de précaution"

Les mesures de sécurité ont également été renforcées dans les rues autour du stade et dans les parkings. Au total : 1 300 vigiles et 400 policiers et gendarmes, dont des tireurs d'élite, ont été mobilisés pour ce premier match de football à Saint-Denis depuis les attentats du 13-Novembre. Juste avant la rencontre, Bernard Cazeneuve a visité le PC sécurité et a rappelé l'objectif des autorités : "100% de précaution". Pour les forces de l'ordre comme pour les supporters, ce match avait un avant-goût de l'Euro, qui se tiendra en France à partir du 10 juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne