Face à la grève, l'exécutif hausse le ton

France 2

Le gouvernement affiche sa fermeté face à la grogne sociale qui risque de perturber l'Euro.

Alors que les grèves perturbent le quotidien des Français depuis neuf jours, le gouvernement ne cache plus son énervement. François Hollande et Manuel Valls se sont exprimés à la veille de l'Euro. "Ces grèves n'ont aucun sens, elles n'ont aucun lien avec la loi Travail", a déploré le Premier ministre, tandis que le chef de l'État a appelé "à la responsabilité de chacun". Et d'ajouter : "Soyez sûr que les services publics seront assurés et que l'État prendra toutes ses responsabilités".

Ne pas braquer les syndicats

"On peut donc dire que c'est un message de fermeté et pourtant, le président de la République prend bien soin de ne pas employer des mots qui pourraient fâcher, qui pourraient braquer les syndicats", analyse le journaliste de France 2 Jeff Wittenberg. Selon lui, l'exécutif en est persuadé : le mouvement va s'essouffler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne