Euro 2016 : Yannick Agnel est "soulagé" de ne pas avoir à faire le tour de l'Islande à la nage

Yannick Agnel, le 30 mars 2016 à Montpellier (Hérault). 
Yannick Agnel, le 30 mars 2016 à Montpellier (Hérault).  (PASCAL GUYOT / AFP)

Le nageur français avait fait cette promesse folle en cas de victoire de l'Islande à l'Euro. La victoire des Bleus dimanche soir lui a enlevé une belle épine du pied.

On imagine son "ouf" de soulagement à la mi-temps – la France menait déjà 4-0 – puis au coup de sifflet final, avec la victoire des Bleus sur l'Islande (5-2) en quarts de finale de l'Euro 2016. Yannick Agnel devait non seulement être content de voir l'équipe de France rejoindre l'Allemagne en demi-finales, dimanche 3 juillet, mais devait surtout être ravi de s'éviter un long et épique périple à la nage dans les eaux de l'Atlantique nord. Le nageur français avait en effet promis de faire le tour de l'Islande à la nage en cas de victoire des Islandais à l'Euro.

"Je ne vais pas vous mentir, je suis soulagé", a-t-il ainsi réagi après la qualification des Tricolores.

Le champion olympique du 200 mètres nage libre avait fait cette promesse sur son compte Twitter après l'exploit des Islandais, bourreaux de l'Angleterre (2-1) en huitièmes. "Si les Islandais gagnent l'Euro, je fais le tour de l'Islande à la nage", avait-il écrit. 

Une eau à 10-12°C en été

Sachant que l'île compte 5 000 km de côtes, le défi était de taille et le message avait fait le tour des réseaux sociaux, faisant réagir jusqu'au staff de l'équipe islandaise. Attention au coup de froid, lui avait répondu l'entraîneur adjoint des "Vikings", Heimir Hallgrimsson. "Je ne le lui recommanderais pas, mais c'est possible. Il faudra qu'il choisisse une météo clémente" pour se lancer, avait commenté le tacticien en conférence de presse.

Et il n'était pas le seul. Francetv info avait listé toutes les raisons qui faisaient de ce pari une idée complètement folle. En plein été, la température de l'eau oscille autour de 10-12°C en Islande et il aurait fallu près d'un mois au nageur pour réaliser cet exploit. D'autant que l'athlète est attendu dans des eaux beaucoup plus chaudes. Il est en lice pour les prochains Jeux olympiques de Rio (Brésil), d'où il compte bien revenir médaillé, lui qui est tenant du titre sur 200 mètres nage libre et 4x100 mètres nage libre.