Euro : l'interdiction de vendre de l'alcool est-elle la solution pour éviter les débordements ?

Dimanche, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les violences entre supporters.

Quatre jours après le début de l'Euro, la compétition est entachée par le comportement violent de supporters incontrôlables. Samedi 11 juin, des dizaines de personnes ont été blessées lors d'affrontements à Marseille et à Nice. Le bilan est lourd : 35 blessés, dont une personne dans un état grave, et 116 arrestations. Dimanche, c'est à Lille que des violences ont eu lieu.

Face à cette situation, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets de prendre des mesures. Il souhaite interdire la vente d'alcool les veilles et jours de match dans les "fan zones" ainsi qu'aux abords des stades ou des zones sensibles. Les préfets peuvent également interdire en terrasse les contenants pouvant servir de projectiles.

A Bordeaux, aucun alcool n'est vendu en dehors des bars les jours de match et les verres en verre sont interdits. A Lens, la consommation d'alcool est prohibée sur la voie publique les jours de match. A Lyon, pour la rencontre Belgique-Italie qui doit se dérouler lundi soir, le préfet de région a pris des mesures pour lutter contre la consommation d'alcool dans la ville, en interdisant "la vente, la consommation ou le transport dans les périmètres les plus sensibles".

Votez, commentez, réagissez sur le site.

Euro : l'interdiction de vendre de l'alcool est-elle la solution pour éviter les débordements ?

Voir les résultats
Partagez ce sondage