Euro : Jamel Debbouze regrette l'absence de Ben Arfa et Benzema parmi les 23 joueurs sélectionnés

L\'acteur Jamel Debbouze lors de l\'enregistrement de l\'émission \"Vivement dimanche\" sur France 2, le 27 janvier 2016.
L'acteur Jamel Debbouze lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement dimanche" sur France 2, le 27 janvier 2016. (MAXPPP)

Selon l'humoriste, interrogé par "France Football" lundi 30 mai, les deux joueurs "paient la situation sociale de la France".

La sélection de Didier Deschamps des 23 joueurs de l'équipe de France pour l'Euro ne finit pas d'attiser les critiques. Après les accusations de discrimination proférées par Eric Cantona, c'est au tour de Jamel Debbouze de se désoler de la non sélection de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, dans un entretien à France football, lundi 30 mai.

"J’ai hâte d’y être même si j’ai un pincement au cœur car ce sera une fête avec deux convives très importants qui manquent à l’appel : avec Benzema et Ben Arfa, la fête aurait été plus folle, confie l'humoriste, avant de poursuivre. Sportivement, comment fait-on pour se priver de joueurs extraordinaires comme eux ?"  Jamel Debbouze estime notamment que Ben Arfa, "meilleur joueur français de la saison en Ligue 1 (...) n'a pas sa place en réserve."  Le joueur de Nice fait en effet partie des 7 réservistes et, sauf surprise de dernière minute, il ne devrait pas figurer dans la liste des 23 joueurs qui participeront à l'Euro.

"Ces gamins représentent tellement de choses en banlieues"

Par ailleurs, l'humoriste affirme que Benzema et Ben Arfa sont des symboles pour les banlieues.  "Ces gamins représentent en plus tellement de choses, notamment en banlieues. N’avoir aucun de 'nos' représentants en équipe de France… (...) Tant qu’on ne permet pas aux quartiers d’évoluer et qu’on n'en fera pas des Sillicon Valley, qu'on ne leur permettra pas de s’épanouir humainement, socialement et économiquement, on 'leur' en voudra toujours d’être ce qu’ils sont. Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui", développe-t-il.

Des affirmations pour le moins étonnantes, étant donné que plusieurs joueurs sélectionnés dans l'équipe de France sont originaires de milieux modestes de banlieue parisienne, notamment Anthony Martial (qui vient de Massy, dans l'Essonne), N'Golo Kanté (qui a joué à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine) et Paul Pogba (né à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne).

Vous êtes à nouveau en ligne