Euro 2016 : quatre chansons françaises pour concurrencer "Will Grigg's On Fire"

Des supporters français chantent lors du match France-Rouamnie, le 10 juin 2016 dans la fanzone de Paris.
Des supporters français chantent lors du match France-Rouamnie, le 10 juin 2016 dans la fanzone de Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

Les supporters français n'ont pas de chanson aussi emblématique que la reprise de Gala par les Nord-Irlandais. Francetv info tente de trouver une solution.

Depuis le début de l'Euro 2016, un chant nord-irlandais a envahi les fanzones et les tribunes des stades : Will Grigg's on Fire, ode à un joueur anonyme inspirée de Freed from Desire de Gala,  est incontestablement le morceau star de la compétition. Il devrait encore largement résonner, samedi 25 juin, à l'occasion du match Galles-Irlande-du-Nord à Paris. Le succès de cette chanson pourrait inspirer les supporters français, qui seront eux confrontés aux bouillants fans de l'Eire, le lendemain à Lyon.

Francetv info a listé quatre morceaux qui pourraient devenir cet hymne qui manque cruellement aux Bleus.

1"Antoine Griezmann"

Si Will Grigg's On Fire est inspiré par un morceau de dance des années 90, personne ne sait si le vrai Will Grigg apprécie ce style musical. Le groupe français The Concept se demande, lui, si Antoine Griezmann aime le pop rock. Les membres de ce trio parisien lui ont eux aussi consacré un morceau, sobrement intitulé Antoine Griezmann. Ca manque un peu de pep's par rapport au concurrent nord-irlandais, mais ça peut fonctionner dans un stade, grâce au refrain super simple : "Antoine Griezmann, he is the man".

2"Nous avons Dimitri Payet !"

Tant qu'à vouloir faire aussi bien que Will Grigg's on Fire, autant s'inspirer de la méthode nord-irlandaise. Les supporters verts et blancs ont en fait repris un chant des supporters de Wigan, club anglais de troisième division où le nord-irlandais Will Grigg joue avec succès. Du coup les Français pourraient à leur tour reprendre un chant de supporters existant, à savoir le "We've got Payet" ("Nous avons Payet") le chant des supporters du club de West Ham, où Dimitri Payet est une superstar. Pour les paroles, il faut maîtriser bien l'anglais, ou alors décider de les franciser. Cela donnerait : "Nous avons Payet, Dimitri Payet / Je ne crois pas que vous comprenez / C'est l'homme de Super Slaven / Il est meilleur que Zidane / Nous avons Dimitri Payet ! "


3"I was made to loving you, my team"

Tout a en fait déjà été pensé par la Fédération française de football. Début mai, le groupe Skip the Use a sorti une chanson destinée à être reprise par les supporters des Bleus, soutenu par les instances du foot tricolore. Les autorités, elles, ont moyennement apprécié ce morceau en anglais, reprise du groupe de rock Kiss, à l'image du secrétaire d'État à la francophonie André Vallini qui avait qualifié ce choix de "consternant". Pour le moment, le succès du titre n'est pas convaincant dans les tribunes des stades, et les paroles en anglais n'y sont peut-être pas étrangères. Mais on peut toujours s'exercer.

4"Allez les Bleus ! ALLEZ !"

Face à cet obstacle linguistique, un supporter français a décidé d'écrire, d'enregistrer et de publier sa propre chanson de soutien aux Bleus. Rien de bien original, puisqu'il s'agit là aussi d'une reprise bien connu. Pas de dance ou de glam rock, mais une chanson traditionnelle russe, Par la longue route, connue en France sous le titre Le temps des Fleurs. C'est moins sexy, mais tout le monde connaît l'air et les paroles sont ultra-simples. Allez on partage, et on compte sur l'incroyable pouvoir des réseaux sociaux pour en faire l'hymne qui transcendera les hommes de Didier Deschamps. Ou alors, il reste la Marseillaise.