Euro 2016 : le Portugal bat la Pologne aux tirs au but et se qualifie pour les demi-finales

Le Portugal de Ricardo Quaresma célèbre sa victoire, le 30 juin 2016, à l\'issue du quart de finale de l\'Euro face à la Pologne, au stade Vélodrome de Marseille.
Le Portugal de Ricardo Quaresma célèbre sa victoire, le 30 juin 2016, à l'issue du quart de finale de l'Euro face à la Pologne, au stade Vélodrome de Marseille. (VALERY HACHE / AFP)

Le Portugal s'est qualifié, jeudi 30 juin, pour les demi-finales de l'Euro 2016, après une prolongation et une séance de tirs au but (5-3), face à la Pologne.

Le match est resté indécis jusqu'au bout au stade Vélodrome. Le Portugal s'est qualifié, jeudi 30 juin, pour les demi-finales de l'Euro 2016, après une prolongation et une séance de tirs au but (5-3), face à la Pologne. Le Polonais Jakub Błaszczykowski a vu son tir stoppé par le gardien, à 4-3. Le dernier tir portugais, signé Ricardo Quaresma, a scellé la qualification de la Seleçao. Lors de la demi-finale, qui se déroulera le 6 juillet à Lyon, le Portugal rencontrera le vainqueur du match pays de Galles-Belgique, prévu vendredi.

Les Polonais avaient ouvert le score après seulement 1 minute et 40 secondes de jeu grâce à l'attaquant du Bayern Robert Lewandowski, à la réception d'un centre du Rennais Kamil Grosicki. Le jeune Portugais Renato Sanches a égalisé à la 33e minute d'une frappe puissante, et le score en est resté là.

Le Portugal est en demies ... sans avoir gagné (ni perdu)

Incroyable scénario : grâce à la réforme de l'Euro et la qualification des meilleurs troisièmes, le Portugal a la possibilité de remporter l'Euro sans jamais gagner au terme du temps réglementaire. En poules, les Portugais ont été tenus en échec par l'Islande (1-1), l'Autriche (0-0) et la Hongrie (3-3). En huitièmes, ils ont gagné contre la Croatie, mais au terme des prolongations (1-0). Après un nouveau 1-1, contre la Pologne, les Portugais n'ont donc toujours pas remporté un match, mais peuvent aussi se vanter d'être invaincus. Ils n'ont pas encore fait aussi bien que le Paraguay qui, en 2011, avait atteint la finale de la Copa America après n'avoir fait que des matchs nuls.

Cristiano Ronaldo a presque tout raté

On pensait avoir retrouvé Cristiano Ronaldo, qui avait manqué l'entame de son Euro, mais jeudi soir, il a de nouveau gâché de nombreuses occasions. Trois fois, le triple ballon d'or n’a pas réussi à marquer à bout portant. Sur la première occasion, il est un peu gêné par un coéquipier trop proche de lui. Sur la deuxième, il regarde une superbe passe lobée arriver dans son dos, perd le ballon des yeux au moment de se retourner, et frappe à côté. La troisième fois, en prolongations, un centre le surprend en arrivant très fort et directement dans ses pieds, alors qu'il est seul devant le but.

Bref, on a retrouvé le Cristiano Ronaldo incroyablement malchanceux et maladroit du 0-0 contre l’Autriche, en poules. Les caméras n’ont pas raté ses regards désespérés lancés dans le vide. Revenchard, le leader de la Seleçao s'est un peu racheté en se chargeant d'inscrire le premier penalty de la séance de tirs au but, mettant son équipe sur la bonne voie.

Le choc de deux belles défenses

Après les matchs ternes de la Pologne et la purge qu'était Portugal-Croatie, leur confrontation a été étonamment animée, surtout lors de la première heure, les attaques se succédant de part et d'autres. Robert Lewandowski a enfin marqué à l'Euro, ce qui restera son seul but du tournoi, mais ce sont surtout les défenses qui ont convaincu. Après un gros raté sur le but Polonais, après à peine deux minutes, l'arrière-garde portugaise s'est ressaisie, portée par un Pepe encore héroïque. En face, Michal Pazdan est une des révélations de l'Euro, et son partenaire en défense centrale, Kamil Glik, a réalisé quelques interventions héroïques. Même si Ronaldo aurait pu bénéficier d'un penalty, en première mi-temps, sur une charge grossière de Pazdan.