Euro 2016 : la fédération croate paie les pots cassés pour ses turbulents supporters

Des supporters croates ont jeté des fumigènes sur la pelouse et en tribunes, lors du match contre la République tchèque, vendredi 17 juin à Saint-Etienne (Loire).
Des supporters croates ont jeté des fumigènes sur la pelouse et en tribunes, lors du match contre la République tchèque, vendredi 17 juin à Saint-Etienne (Loire). (MICHAEL ZEMANEK / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP)

Malgré l'amende de 100 000 euros imposée à la fédération de Croatie pour les jets de fumigènes lors du match contre la République tchèque, des supporters croates ont laissé entendre qu'ils comptaient perturber la prochaine rencontre contre l'Espagne.

La fédération de football de Croatie a été condamnée, lundi 20 juin, à une amende de 100 000 euros, à cause de l'interruption du match de l'Euro 2016 contre la République tchèque. Lors de cette rencontre, qui s'est déroulée vendredi 17 juin à Saint-Etienne (Loire), des supporters croates ont jeté des fumigènes sur la pelouse, provoquant l'interruption du match et une grosse colère dans les rangs des organisateurs de l'Euro et de l'équipe de Croatie.

Le sélectionneur Ante Cacic a notamment pointé du doigt les supporters concernés : "Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport. Je suis très triste, alors que l’équipe a joué un aussi bon match." Ces débordements ont également fait réagir Ivan Rakitic, la star du FC Barcelone, qui a présenté des excuses à l'UEFA : "Peut-être qu’on sera obligés de jouer des matchs à huis clos mais, encore une fois, ce qui s’est passé est dû à des supporters stupides et non à la majorité."

Conflit ouvert entre supporters et fédération

La fédération croate a également écopé d'une autre sanction, l'interdiction de vente de tickets de matchs à certains supporters, identifiés par les autorités croates comme des hooligans, jusqu'à la fin du tournoi. Cette dernière sanction est soumise à un sursis jusqu'à la fin de l'Euro 2016.

Pas de quoi effrayer certains groupes de supporters croates, en conflit avec leur fédération, qu'ils jugent corrompue. Ils ont sous-entendu sur les réseaux sociaux qu'ils comptaient récidiver mardi soir lors du match de leur équipe contre l'Espagne, laissant planer une nouvelle menace dans le ciel de l'Euro.

Vous êtes à nouveau en ligne