Euro 2016 : l'Angleterre rattrapée sur le fil par la Russie (1-1)

Harry Kane lors du match Angleterre-Russie, le 11 juin 2015 à Marseille.
Harry Kane lors du match Angleterre-Russie, le 11 juin 2015 à Marseille. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Les Russes ont égalisé dans les arrêts de jeu. 

L'Angleterre, un des favoris de l'Euro 2016, a concédé le nul face à la Russie pour son entrée dans l'Euro, samedi 11 juin à Marseille (1-1). Les Anglais croyaient avoir fait la différence par un coup franc victorieux de Dier à un quart d'heure de la fin. Mais la Russie a égalisé dans les arrêts de jeu sur une action confuse conclue par Bérézoutski. Débuts mitigés par un des favoris de la compétition qui a peut-être pêché par inexpérience.

La malédiction se poursuit pour les Anglais, qui n'ont jamais réussi à remporter un match d'ouverture en dix participations. A chaud après le match, les commentateurs pointaient la frilosité du sélectionneur anglais, qui n'a pas effectué de changements pour sécuriser sa défense après l'ouverture du score. 

Ainsi que l'incapacité chronique des attaquants anglais à faire la différence. Si Harry Kane et ses camarades s'étaient montrés plus efficaces sur la kyrielle d'occasions qu'ils ont manqué, les Anglais auraient été à l'abri du retour russe.

Des incidents avant et après la rencontre

Les Russes, sans être brillants, sont toujours en course pour se qualifier. Cette équipe que l'on annonçait vieillissante a su faire le dos rond pour cueillir la jeune équipe anglaise dans les derniers instants.

Ce match, précédé par de terribles incidents dans le centre ville de Marseille qui ont fait 31 blessés, dont trois grave (et un Anglais dont le pronostic vital est engagé), s'est conclu sur des scènes de chaos, les supporters russes chargeant leurs homologues anglais au coup de sifflet final. Comme ces actions ont lieu dans l'enceinte du stade, l'UEFA peut émettre des sanctions allant jusqu'à l'exclusion de la compétition.

Vous êtes à nouveau en ligne