Euro 2016 : l'Allemagne réussit son entrée en battant l'Ukraine (2-0)

Le sauvetage de Kevin-Prince Boateng sur le but allemand, lors du match Allemagne-Ukraine, le 12 juin 2016 à Lille (Nord).
Le sauvetage de Kevin-Prince Boateng sur le but allemand, lors du match Allemagne-Ukraine, le 12 juin 2016 à Lille (Nord). (DENIS CHARLET / AFP)

Mais pour la manière, on repassera : la Mannschaft a concédé beaucoup d'occasion et a baissé de rythme en seconde période.

L'important, c'est les trois points. C'est un des clichés les plus éculés du foot, mais c'est ce que doit penser le sélectionneur allemand Joachim Löw, dont l'équipe a débuté l'Euro par une victoire 2-0 contre l'Ukraine, dimanche 12 juin, à Lille (Nord). Les Allemands doivent leur salut à un but de la tête de leur défenseur central Shkodran Mustafi, un but en toute fin de rencontre par Bastian Schweinsteiger et aux multiples sauvetages de leur gardien Manuel Neuer et du défenseur Jerome Boateng.

Le geste de la soirée : le sauvetage de Boateng

Les Allemands doivent une fière chandelle à leur défenseur Jerome Boateng, auteur d'un geste acrobatique (à la 37e minute) pour repousser le ballon qui filait droit dans les filets. Alors que le gardien Manuel Neuer était trompé par une frappe de Yevhen Konoplyanka, le défenseur a dégagé la balle in extremis, en position de déséquilibre. La goal-line technology a rapidement confirmé que le ballon n'avait pas franchi la ligne. Ce geste a été largement commenté sur les réseaux sociaux. 

Jerome Boateng termine dans les buts après avoir repoussé une tentative ukrainienne, dimanche 12 juin 2016.
Jerome Boateng termine dans les buts après avoir repoussé une tentative ukrainienne, dimanche 12 juin 2016. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

L'autre geste du soir : la sortie ratée de Neuer

Une nouvelle fois impérial, Manuel Neuer a été l'auteur de nombreuses parades, tout au long du match. Dès la quatrième minute, il a sorti une puissante frappe enroulée de Yevhen Konoplyanka (encore lui). Un peu plus tard, sur un corner ukrainien, il a ensuite réalisé une superbe claquette sur une tête à bout portant de Yevhen Khacheridi. Mais en toute fin de rencontre, le gardien est sorti de sa surface, et a bien failli être trompé par la tête en retrait de son défenseur Shkodran Mustafi. A la lutte avec un attaquant ukrainien, il a failli aussi, sur cette même action, provoquer un pénalty en faveur de l'Ukrain en voulant déséquilibrer son adversaire de l'épaule.

L'homme du match : Bastian Schweinsteiger

A 31 ans, on l'annonçait usé (d'autant qu'il revient de blessure). Bastian Schweinsteiger a répondu en marquant dans le temps additionnel (92e), juste après son entrée en jeu. Un grand ballon d'oxygène pour celui qui n'avait plus inscrit le moindre but avec l'Allemagne depuis octobre 2011. Avec cette rencontre, Bastian Schweinsteger rejoint Philip Lahm, avec 14 apparitions à l'Euro avec la Mannschaft. "C'est incroyable que cela se soit passé ainsi, je n'aurais pas rêvé mieux", a-t-il réagi. A signaler également, le but du défenseur Shkodran Mustafi, son premier avec la Mannschaft.

Le joueur allemand Bastian Schweinsteiger célèbre son but contre l\'Ukraine, dimanche 12 juin 2016 au stade Pierre-Mauroy de Lille (Nord).
Le joueur allemand Bastian Schweinsteiger célèbre son but contre l'Ukraine, dimanche 12 juin 2016 au stade Pierre-Mauroy de Lille (Nord). (REUTERS STAFF / REUTERS)