Euro 2016 : au bout de l'ennui, le Portugal bat la Croatie 1-0 et jouera contre la Pologne en quart de finale

Le Portugais Ricardo Quaresma a marqué le seul but du huitième de finale de l\'Euro contre la Croatie, samedi 25 juin à Lens (Pas-de-Calais).
Le Portugais Ricardo Quaresma a marqué le seul but du huitième de finale de l'Euro contre la Croatie, samedi 25 juin à Lens (Pas-de-Calais). (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Les Portugais ont inscrit le seul but du match sur leur seul tir cadré, à la 116e minute d'un match terriblement ennuyeux.

Il aura fallu attendre les derniers instants de la prolongation pour voir le match s'emballer. Le Portugal est parvenu à battre la Croatie 1 à 0, samedi 25 juin à Lens (Pas-de-Calais), en inscrivant un but à la 116e minute, au bout d'une rencontre terriblement ennuyeuse. C'est Ricardo Quaresma qui a repris un tir contré de Cristiano Ronaldo. Avec cette victoire, les Portugais se qualifient pour les quarts de finale de l'Euro 2016. Ils rencontreront les Polonais qui ont éliminé la Suisse aux tirs au but, dans l'après-midi.

Francetv info revient sur les points à retenir de ce match interminable.

Un match historiquement ennuyeux

Un chiffre suffit à résumer ce huitième de finale : 0. C'est le nombre de tirs cadrés comptabilisés, pour les deux équipes, après 115 minutes de jeu. Du coup, sans surprise, cette rencontre s'est résumée à un combat au milieu de terrain, les joueurs ne parvenant que très rarement à s'approcher du but adverse.

Sur le papier pourtant, ce choc entre l'équipe la plus séduisante depuis le début du tournoi, la Croatie, et un poids lourds du foot européen, le Portugal, promettait des étincelles. Mais la rigueur tactique imposée par les deux sélectionneurs, et peut-être aussi la fatigue de joueurs qui ont disputé quatre matchs en quinze jours, explique cet erzatz de match de foot.

Ronaldo, le coup de l'invisibilité

Après deux premiers matchs de l'Euro transparents, il s'était réveillé lors du match contre la Hongrie, lors duquel il a inscrit un doublé. Mais samedi soir contre la Croatie, Ronaldo a erré telle une âme en peine sur le front de l'attaque portugaise. Après une heure de jeu, son activité se résumait ainsi à venir chercher les ballons en position d'arrière droit. Et ça a peu changé par la suite.

Au final, c'est quand même lui qui participe au miraculeux succès du Portugal. Il est là pour reprendre un ballon mal centré, à quatre minutes de la fin de la prolongation. Son tir est détourné par Subasic, le gardien croate, mais Quaresma surgit et propulse le ballon de la tête dans le but vide.

Les Croates doivent investir dans des lunettes

Si aucune des deux équipes n'est parvenue à cadrer un tir avant la 115e minute, on doit cette statistique invraisemblable à la maladresse des joueurs croates. Car ils ont bien réussi à se montrer dangereux à une quinzaine de reprises, mais n'ont jamais visé correctement, notamment sur coups de pieds arrêtés où les têtes des coéquipiers de Modric sont souvent passées au dessus.

C'est d'ailleurs à la suite d'un tir croate envoyé sur le poteau que les Portugais ont enclenché la contre-attaque fatale à la 116e minute. On espère maintenant que les Polonais ont retenu la leçon et qu'ils sauront se montrer plus adroit pour venir à bout d'un Portugal qu'on souhaite également beaucoup plus offensif.