Euro 2016 : revivez la démonstration de la Belgique face à la Hongrie (4-0)

La joie du buteur belge Toby Alderweireld face à la Hongrie, le 26 juin 2016 à Toulouse.
La joie du buteur belge Toby Alderweireld face à la Hongrie, le 26 juin 2016 à Toulouse. (REMY GABALDA / AFP)

Les champions du monde en titre jouent contre la Slovaquie en huitièmes de finale, avant que la Belgique ne défie la Hongrie.

Quelle tension ! Longtemps menée par l'Irlande, après un penalty concédé en tout début de rencontre, la France s'est imposée (2-1) grâce à deux buts inscrits coup sur coup par Antoine Griezmann. Deux matchs restent à jouer, dimanche 26 juin, en huitièmes de finale, où des favoris voudront faire mieux contre d'autres petites équipes : l'Allemagne face à la Slovaquie, à 18 h à Lille, et la Belgique contre la Hongrie, à 21 h à Toulouse.

Griezmann sauve les Bleus. Pas toujours au top depuis le début de l'Euro, l'attaquant de l'Atletico a délivré les Bleus en plaçant une tête surpuissante, puis en ne ratant pas son face à face avec le gardien. Son replacement dans l'axe a été payant : "Je suis plus proche de la surface, j'y ai plus mes repères."

Beaucoup d'interrogations pour Deschamps. Paul Pogba, fébrile, a concédé un penalty après une minute, la défense centrale a tremblé toute la première période, et il a fallu inventer un système à deux attaquants axiaux pour gagner. Et en quarts, le sélectionneur devra faire sans Adil Rami et N'Golo Kanté, suspendus.

Les favoris au révélateur : comment va se comporter une équipe d'Allemagne qui vendange une vingtaine d'occasions par match ? Que vaut vraiment la Belgique, aux joueurs prometteurs, mais au collectif défaillant ? Réponses lors d'Allemagne-Slovaquie (18 heures) et Hongrie-Belgique (21 heures).

Vous êtes à nouveau en ligne