CARTE. Euro 2016 : quels sont les lieux où les 24 équipes passeront leur été ?

La vue que les joueurs islandais auront depuis leurs chambres de l\'hôtel Les Trésoms, à Annecy (Haute-Savoie), qu\'ils occuperont pendant l\'Euro 2016.
La vue que les joueurs islandais auront depuis leurs chambres de l'hôtel Les Trésoms, à Annecy (Haute-Savoie), qu'ils occuperont pendant l'Euro 2016. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Châteaux et hôtels luxueux : les pays qualifiés n'ont pas lésiné sur le confort pour loger leurs joueurs à partir du 10 juin.

Ils arrivent près de chez vous. La France accueille, à partir du 10 juin, le championnat d'Europe de football qui verra s'affronter les 24 meilleures sélections du continent. Elles prendront leurs quartiers quelques jours avant la compétition.

Les matches se répartissent dans les stades de dix villes, mais les camps de base des différentes sélections sont beaucoup plus dispersés sur le territoire français. Si vous n'avez pas de billets pour les rencontres, vous pourrez peut-être vous rattraper en assistant aux entraînements des stars. Pour vous aider, francetv info a dressé une carte de leurs lieux de résidence.

Des entraînements sur des stades de onzième division

Pour aider les staffs dans leur choix, l'UEFA proposait une sélection de 68 hôtels quatre ou cinq étoiles, choisis pour leur confort mais aussi leur discrétion. Quatre équipes seulement se sont passées de leurs conseils. En cliquant sur un drapeau, vous verrez la ville de résidence d'une équipe, et vous pourrez juger en images la qualité de leur choix.

Autre critère important : la qualité des installations sportives situées à proximité des hôtels. Pour s'entraîner, les équipes ont toutes réquisitionné les terrains de clubs environnants. Grand écart : certains s'entraîneront dans les stades de Ligue 1 de Montpellier et Bordeaux, d'autres dans celui d'équipes de onzième division.

Enfin, un autre facteur aurait pu jouer dans le choix de localisation : la proximité avec les stades où les équipes joueront leurs matchs. Un facteur manifestement ignoré par beaucoup d'équipes, comme en témoigne le nombre de sélections qui ont préféré la Bretagne ou le Languedoc-Roussillon, qui n'accueillent pas de matchs, au Nord-Pas-de-Calais, notamment, où les stades de Lille et de Lens ont été sélectionnés.

Vous êtes à nouveau en ligne