EN IMAGES | Mondial : Rio aux couleurs de l'Argentine pour la finale

(Des supporters argentins ont parcouru pus de 2.000 km pour venir à Rio © Maxppp)

100.000 supporters de l'Argentine sont arrivés à Rio pour soutenir leur équipe contre l'Allemagne en finale de la Coupe du Monde dimanche au stade Maracanã. Le Brésil a déployé un dispositif de sécurité sans précédent.

C'est un véritable tsunami ciel et banc qui déferle sur Rio depuis la qualification de l'Argentine mercredi pour la finale. Ces supporters voisins ont traversé la frontière brésilienne en camping-cars ou avec leurs tentes pour ne pas manquer ce match capital contre l'Allemagne.

Selon les autorités, 100.000 Argentins sont présents dans la ville et la grande majorité n'a pas de ticket pour aller au Maracanã dimanche. Comme Joaquin, ils sont venus pour "vivre au l'événement au plus près" . Ce fan est parti de Sao Paulo après la demi-finale pour achever "le périple de (s)a vie" .

Vidéo. Les supporters argentins enflamment Copacabana la veille de la finale.

Système D

Des milliers d'Argentins ont investi la baie de Copacabana pour dormir comme ils peuvent. "Tous les hôtels sont complets" , constate Rodrigo, obligé de dormir dans sa voiture. "Mais j'ai une vue imprenable depuis la plage" , se console-t-il.

D'autres ont investi les campings. Et devant l'afflux des fans argentins, les autorités ont dû ouvrir le Sambodrome, où ont lieu les traditionnels défilés du carnaval de Rio. Entassés les uns sur les autres, les supporters de l'Albiceleste patientent dans la bonne humeur en attendant le coup d'envoi en chantant, comme au stade, les grands refrains ou en improvisant des parties de foot.

La Coupe du Monde doit revenir en Amérique du Sud"
Un supporter argentin

(Des centaines de supporters argentins ont investi le Sambodrome, lieu des traditionnels défilés du carnaval de Rio © Maxppp)

"Le principal c'est d'être ici pour supporter notre équipe" , confie Julian. "Nous n'étions plus en finale depuis 1990, c'est peut-être la dernière fois que je le vis" , poursuit ce fou de foot qui a parcouru 2.000km entre Buenos Aires, la capitale argentine, et Rio.

Nombreux sont les supporters Ciel et Blanc qui raillent l'élimination du Brésil, "leur meilleur ennemi" . Mais pour Fernando une chose est sûre : "On fera tout avec Messi pour venger les Brésiliens. On veut que la Coupe revienne en Amérique du Sud !"

Dispositif de sécurité sans précédent

Pour que la fête ne soit pas gâchée, les autorités ont renforcé la sécurité par craintes d'affrontements entre Brésiliens déçus et Argentins survoltés en cas de victoire ou amers en cas de revers.

Près de 26.000 agents des forces de l'ordre sont déployés dans les rues de Rio et aux abords du stade du Maracanã. Un dispositif de sécurité jamais vu au Brésil.

("Pas d'armes mais des numéros 10", banderole d'un fan argentin en référence à Maradona et Messi © Reuters)
Vous êtes à nouveau en ligne