Egypte: après le drame de Port-Saïd, heurts police-manifestants au Caire

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

D'abord rassemblés devant le siège du club cairote d'al-Ahly, dont les supporteurs ont été attaqués par des rivaux hier soir à l'issue d'un match, des milliers de manifestants se sont retrouvés place Tahrir pour crier leur colère. D'autres ont tenté de s'approcher du ministère de l'intérieur. Des affrontements avec les forces de l'ordre sont en cours.

Place Tahrir, les slogans ont changé: après les "Dégage " et "Le peuple veut l'exécution du maréchal" , les manifestants crient maintenant "Ce n'est pas un incident sportif, c'est un massacre militaire " ou encore "Dis-le, n'aie pas peur, le Conseil doit partir!".

 "Le Conseil militaire dépense des milliers et des milliers de dollars pour
protéger Moubarak mais il n'arrive pas à sécuriser un stade. S'il n'est pas capable de protéger des supporteurs, alors il n'est pas capable de protéger un pays et il n'a plus qu'une chose à faire: partir
", renchérit Mustapha Abdel Moati, un entraîneur et supporteur d'al-Ahly.

Beaucoup ont voulu se diriger vers le ministère de l'Intérieur mais ils ont été bloqués par les forces de l'ordre. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des affrontements seraient toujours en cours.

 

Vous êtes à nouveau en ligne