DIRECT. Démission de Sepp Blatter : le prince Ali annonce sa candidature

Sepp Blatter quitte la conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé sa démission de la présidence de la Fifa, à Zurich (Suisse), le 2 juin 2015.
Sepp Blatter quitte la conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé sa démission de la présidence de la Fifa, à Zurich (Suisse), le 2 juin 2015. (VALERIANO DI DOMENICO / AFP)

Le président de la Fifa, fraîchement réélu malgré les scandales de corruption, a annoncé mardi qu'il démissionnait de son poste. Un congrès extraordinaire sera organisé pour désigner son successeur. 

Stupeur à la Fifa. Sepp Blatter a annoncé, mardi 2 juin, sa démission de la tête de l'instance dirigeante du football mondial, dans une conférence de presse au siège de la Fifa à Zurich. Le Suisse, âgé de 79 ans, dirigeait l'institution depuis 1998, et venait d'être réélu, vendredi 29 mai, malgré le scandale de corruption qui secoue la Fifa. Quelques heures plus tôt, le New York Times révélait que son bras droit, Jérôme Valcke, serait impliqué dans le versement d'un pot de vin.

 "Il semble que je ne sois pas soutenu par tous dans le monde du football", a expliqué Blatter pour justifier sa décision. Vendredi, il avait pourtant été largement réélu par le congrès de la Fifa, et expliquait que démissionner, "c'est dire que je suis fautif".

 Blatter ne va pas immédiatement quitter son poste : "Je vais convoquer un congrès extraordinaire et remettre mon mandat à disposition", a-t-il assuré. Ce congrès devrait se tenir entre décembre 2015 et mars 2016, selon la Fifa. D'ici là, il compte exercer ses fonctions et "engager des réformes ambitieuses".

 "C'était une décision difficile, une décision courageuse, et la bonne décision", a très rapidement réagi Michel Platini, président de l'UEFA et rival de Blatter.

Vous êtes à nouveau en ligne