VIDEO. Une manifestation de sans-abri dégénère à Sao Paulo

APTN - REUTERS

A 43 jours de l'ouverture de la Coupe du monde de football, un millier de sans-abri ont affronté les forces de police avec des jets de pierres et des barricades.

Michel Platini n'a pas été exaucé. La grogne sociale ne retombe pas au Brésil. Mardi 29 avril au soir, un millier de sans-abri a affronté les forces de police avec des jets de pierres et des barricades à Sao Paulo. La police a riposté avec des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes, selon la presse locale. Les manifestants protestaient contre le retard dans la discussion du plan d'urbanisme censé réguler l'expansion de la ville, a indiqué la police.

Les membres du Mouvement des travailleurs sans-abri négocient avec le maire de Sao Paulo la construction de logements pour les plus pauvres, et le plan urbanistique en discussion doit déterminer quelles seront les zones destinées à leur construction. Sao Paulo, qui compte 11 millions d'habitants, a le déficit de logements le plus élevé du pays, soit 700 000 unités, selon les chiffres de la mairie. La ville est l'un des 12 sites de la Coupe du monde de football, qui commence dans 43 jours, et doit notamment accueillir le match d'ouverture le 12 juin.

Auparavant, environ 500 manifestants (selon la police) ont protesté sans incident dans le centre de la ville contre le coût de la Coupe du monde de football (les premières images de la vidéo). Ils ont notamment brandi une pancarte indiquant "Joueurs déloyaux. Fifa. Police. Dilma [en référence à la présidente Dilma Rousseff]. Alckmin [le gouverneur de l'état de Sao Paulo]". 

Vous êtes à nouveau en ligne