VIDEO. Un jour, un joueur : Sergio Ramos, celui qu'il serait de bon ton de détester

FRANCEINFO

L'Espagnol Sergio Ramos, 32 ans, est le défenseur central du Real Madrid et capitaine de la sélection espagnole. S'il a d'abord une réputation de joueur physique, il fait preuve d'une technique et une intelligence de jeu remarquables.

On peut résumer l’équipe d’Espagne à deux joueurs, Andres Iniesta et Sergio Ramos. Le petit génie Iniesta ou le mauvais génie Ramos, celui que tout le monde aime détester, surtout depuis qu’il a blessé Mohamed Salah, la star égyptienne de Liverpool en finale de la dernière Ligue des champions.

Sergio Ramos, 32 ans, dirige la défense du Real Madrid depuis 13 ans. Il est également le porte-drapeau du club de la capitale, lui qui allie physique et talent. Ramos n’est pas qu’un joueur rugueux capable de mettre de l’impact dans les duels avec les attaquants adverses et d’être l’un des leaders de l’équipe. Il est aussi un technicien élégant, au jeu de tête assez remarquable. Son sens de la relance a par ailleurs souvent permis aux Merengues de faire la différence dans les rencontres à fort enjeu.

Un joueur clivant

Il serait donc le joueur de foot qu’il est de bon ton de détester. Sauf lorsque l’on est supporter du Real ou de l’équipe d’Espagne. Parce qu’il a blessé Mohamed Salah, les Égyptiens ont créé un mot clé sur les réseaux sociaux pour définir Sergio Ramos. Ils le décrivent comme un "fils de chien".

Les Espagnols considèrent qu’il est plutôt le père de la sélection. Et pour Portugal -Espagne, le feu follet et superstar de l’équipe portugaise Cristiano Ronaldo, n’aura pas droit à un traitement de faveur sous prétexte qu’il est son partenaire au Real. Ce n’est pas le genre de la maison.

>> VIDEO. Un jour, un joueur : Juan Antonio Pizzi, attaquant de l'Espagne de 1998, entraîne aujourd'hui l'Arabie saoudite

Vous êtes à nouveau en ligne