VIDEO. Un jour, un joueur : Keylor Navas, le "petit" gardien qui a atteint des sommets

Si Keylor Navas évolue désormais au Real Madrid, il était loin de penser à une époque qu'il aurait une telle carrière. À 31 ans, le gardien costaricien, vainqueur de trois Ligues des champions, dispute actuellement sa deuxième Coupe du monde.

Après son match raté contre la Suisse, le Brésil doit se refaire vendredi contre le Costa Rica. Il y a donc un joueur qu’on devrait beaucoup voir sur la pelouse de Saint-Pétersbourg, il s'agit de Keylor Navas. Ce n’est pas le dernier attaquant à la mode de la Seleção. Non, Keylor Navas est le gardien de but du Real Madrid et du Costa Rica et il devrait avoir beaucoup de travail.


L’histoire de Keylor navas est celle d’un gamin pauvre de San Isidro, une petite ville au sud du Costa Rica. Un gamin très pauvre même : il fallait tout lui donner. Sa famille ne pouvait rien payer, encore moins les frais de l'école de football. Ils n’avaient rien. C'est ainsi que Juan De Dios Madriz, le président de l’école où il se forme, se charge de l'aider financièrement. Quelques années plus tard, Keylor Navas lui a rendu tout cela au centuple, voire un peu plus. Le 14 février dernier par exemple, Keylor Navas l’a invité à Madrid, avec sa femme, pour assister au match de Ligue des champions contre le PSG. Il lui a offert les billets d’avion et l’a logé dans sa belle maison. C’est l’une des particularités de Keylor Navas : il sait d’où il vient et il y retourne souvent.

Un parcours semé d'embûches

Les débuts de Keylor Navas dans la vie n’ont pas été des plus simples, ceux en tant que de footballeur non plus. Son poste de numéro 1 dans les buts du Real Madrid relèvent presque du miracle car personne ne voulait du capitaine des Ticos. Il finit quand même par atterrir au Deportivo Saprissa, en 2005. Les spécialistes le trouvent talentueux, mais trop petit. Avec son mètre 85, il finit toute de même par trouver un club européen en 2010. Keylor Navas finit par jouer à Albacete en deuxième division espagnole. Malgré ses bonnes performances, son club est relégué en troisième division. Direction Levante pour un rôle de gardien remplaçant jusqu’en 2013. C'est à ce moment que la vie du Costaricien prend une incroyable tournure. À 27 ans, Il est élu meilleur gardien de la Liga devant le Belge Thibaut Courtois. L’été suivant, il permet au Costa Rica d’atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde pour la première fois de son histoire. Keylor Navas est sur un nuage qui atterrit au Real Madrid. L’un des plus grands clubs du monde le recrute pour 10 millions d’euros.


Mais là aussi, Navas est remplaçant. Il est la doublure d’Iker Casillas, et doit donc attendre la saison suivante et le départ de la légende espagnole pour être enfin titulaire, à 29 ans. L’histoire de Keylor Navas est donc celle d’un gamin pauvre du Costa Rica, né trop petit, mais qui a fini par atteindre les sommets. Et très peu l'ont aidé à prendre de la hauteur : Juan De Dios Madriz, le président de l’école de football et Zinedine Zidane. Le Français l’apprécie et Navas lui doit sans doute d’être resté à Madrid. Cet hiver, devant les mauvais résultats du Real, le président du club madrilène Florentino Perez a demandé au Marseillais s’il ne voulait pas un autre gardien. Zidane a maintenu sa confiance à son petit gardien et le Real a remporté la treizième Ligue des champions de son histoire.

Vous êtes à nouveau en ligne