VIDEO. Pendant la Coupe du monde, les manifestations continuent au Brésil

AP

A Sao Paulo, des manifestants ont défilé sous les yeux des journalistes et policiers pendant le match Pays-Bas-Chili, disputé à 25 km de là.

Au Brésil, les manifestants anti-Coupe du monde entendent bien perturber la très onéreuse fête du ballon rond jusqu'au bout. Plusieurs dizaines de protestataires ont défilé, lundi 23 juin, sous les yeux de nombreux journalistes et policiers, dans le centre-ville de Sao Paulo, pendant la rencontre Pays-Bas-Chili, disputée à 25 km plus à l'ouest, dans l'Arena Corinthians. Une manifestation similaire s'est déroulée dans la capitale, Brasilia, avant le match entre le Brésil et le Cameroun.

Les manifestations ont perdu en intensité

Le Brésil a été secoué il y a un an, en pleine Coupe des confédérations, par une fronde sociale historique contre les 11 milliards d'euros de fonds publics engloutis dans l'organisation du Mondial 2014 aux dépens de l'amélioration des services publics. Depuis, les manifestations ont perdu en intensité mais se sont radicalisées, notamment sous l'action des anarchistes des Black Blocs.

Depuis le coup d'envoi du Mondial, le 12 juin, des rassemblements ont été organisés dans la plupart les villes où se disputaient des matchs, mais n'ont rassemblé que 200 personnes en moyenne dans ce pays de 200 millions d'habitants.

Vous êtes à nouveau en ligne