VIDEO. Les Bleus privés de Ribéry tentent de relativiser

THOMAS PAGA - BENOIT JOURDAIN - PATRICK WURSTHORN - FRANCE 2

Pour le sélectionneur Didier Deschamps, la jeunesse de son groupe a aussi des qualités : "l'enthousiasme, la générosité, la folie".

L'équipe de France, définitivement privée de son principal atout Franck Ribéry, va tenter de retrouver des forces et le moral en affrontant la Jamaïque, dimanche 8 juin à Lille, quelques heures avant le grand départ pour le Brésil et le Mondial 2014.

L'après-Ribéry a déjà commencé pour les Bleus et ce troisième et dernier match amical de la préparation, qui devait être à l'origine une aimable mise en jambes, a pris soudainement une autre allure avec le forfait de la star du Bayern Munich (lombalgie).

"Le ciel ne m'est pas tombé sur la tête"

Le capitaine et gardien de l'équipe de France Hugo Lloris a beau déclaré samedi que le forfait de Franck Ribéry "ne changeait rien" à l'ambition des Bleus. Didier Deschamps peut tenter de relativiser, "c'est dur (...) mais le ciel ne m'est pas tombé sur la tête non plus". Il reste que l'équipe de France a perdu un atout maître.

Dimanche, la Jamaïque, 81e au classement Fifa, ne risque pas d'opposer une résistance farouche aux troupes de Didier Deschamps et il ne faudra pas tirer d'enseignements trop hâtifs en cas de succès aisé. Seule la compétition, qui commencera le 15 juin contre le Honduras pour les Français, permettra de déterminer l'impact réel de l'indisponibilité de Ribéry.

Vous êtes à nouveau en ligne