Shampoings, consoles de jeux, crampons... Les Bleus ont bouclé leurs valises avant de s'envoler pour la Russie

Benjamin Pavard (à gauche) emporte avec lui... des shampoings ! Pour Adil Rami (à droite), pas question d\'oublier sa Playstation.
Benjamin Pavard (à gauche) emporte avec lui... des shampoings ! Pour Adil Rami (à droite), pas question d'oublier sa Playstation. (GERARD JULIEN / AFP)

L'équipe de France de football s'envole dimanche pour Istra, son camp de base de la banlieue de Moscou pour la Coupe du monde. Dans leurs bagages, quelques effets personnels indispensables.

Direction la Russie pour l’Equipe de France de football. Après un dernier match de préparation samedi 9 juin à Lyon face aux USA qui s’est soldé par un nul, 1 partout, les Bleus prennent la direction d’Istra, en banlieue de Moscou, leur camp de base pour la durée du Mondial. Un voyage de deux semaines minimum, un mois si les Français vont au bout. Alors chacun a mis dans sa valise de quoi s'occuper aussi hors du terrain.

S'il y a bien une chose de sacrée dans le football moderne, ce sont les coupes de cheveux. Question de style et de crédibilité, et on peut vite se faire chambrer. Benjamin Pavard et ses bouclettes en savent quelque chose, alors forcément, dans la valise du défenseur, il y a "des shampoings pour mes cheveux". Et à part ça ? "Rien d'autre !" 

"La Playstation, le casque, la manette"

Pas de shampoing particulier pour Florian Thauvin, mais sa valise est en revanche très connectée : "Une Playstation, un Ipad, des écouteurs...", énumère l’attaquant marseillais de 25 ans. Les jeux vidéo : un sujet très sensible chez les Bleus et chez Adil Rami : "La Playstation, le casque, la manette... Il n'y a que ça dans ma valise !"

Le gardien Alphonse Areola, lui, a pris quelques accessoires : "Les crampons et les gants, c'est le plus important". C'est vrai que pour une Coupe du monde de football, ça pourrait être utile. Mais les habitudes ont la peau dure : lui aussi a rangé sa console dans sa valise. Il est donc assez facile de savoir ce que feront les Bleus quand ils ne seront pas sur le terrain.

Vous êtes à nouveau en ligne