"On tourne la tête dans tous les sens" : ambiance fiévreuse dans les coulisses des paris pour la Coupe du monde

Des logos de la Française des Jeux, un des opérateurs de paris sportifs (illustration).
Des logos de la Française des Jeux, un des opérateurs de paris sportifs (illustration). (MAXPPP)

Pour ce Mondial 2018, franceinfo a vécu le match France-Pérou depuis la salle de cotations de la Française des Jeux. Des coulisses où il est question de cote, de paris et de mises, mais jamais de hasard. 

Pendant la Coupe du monde, des millions d’euros sont engagés sur les paris sportifs. Les opérateurs, comme la Française des Jeux (FDJ), scrutent et étudient les équipes, aussi attentivement que les parieurs, dans une ambiance de travail concentrée. 

Dans la salle, le hasard n’a pas sa place

Tout est analysé pour établir les cotations. Autrement dit, on travaille sur les chances plus ou moins importantes pour une équipe, de gagner un match ou la compétition. C’est ce que fait Maxime, en tant que coteur au service football de la FDJ. Il a les yeux rivés sur ses cinq écrans ordinateurs, mais pas forcément pour se concentrer sur la rencontre France-Pérou. "On tourne la tête dans tous les  sens, on ne voit pas le match", reconnaît-il.

Certains écrans sont partagés en deux pour avoir plusieurs sources d’informations. On est plus à réagir qu’à suivre le match.Maxime, au service des cotations à la FDJà franceinfo

Toute cette gymnastique des yeux est destinée à permettre aux joueurs de parier sur l’issue de la rencontre - victoire, nul ou défaite - mais pas seulement, explique Mathieu Morice, le responsable du service. "On peut parier sur plein d’autres choses. Si Giroud va marquer, s’il va marquer le premier but de la rencontre, s’il va inscrire deux buts, détaille-t-il. Et c’est pareil pour Griezmann et les autres joueurs. Il y a d’autres paris : savoir s’il y aura un but dans le prochain quart d’heure, qui va gagner à la mi-temps."

Les Bleus marquent un premier but

"Là, ça change toutes les cotes", réagit Mathieu Morice. Des résultats sont tombés, alors que le match est en cours. "On connaît le nom du premier buteur et le moment du premier but. Et forcément, les Bleus ayant marqué, la cote de la France baisse considérablement", résume-t-il. Elle baisse pour cette rencontre, mais qu’en est-il de la compétition ? On se demande si la France est toujours favorite après cette victoire sans panache face au Pérou. On s'interroge aussi sur le poids des victoires. "En début de compétition, la cote de la France était à 7 ou 7,50. Comme la France n’a pas convaincu, la cote est à 8, mais elle reste parmi les trois favoris, derrière le Brésil et l’Espagne, c’est quasiment pareil."      

Plus la France va loin, plus les paris sont gros

Le record de mises sur une rencontre a été inscrit pour la finale de l’Euro 2016 entre la France et le Portugal, se souvient Jean-Francis Beaulieu, à la tête des paris dans l'univers du sport à la la Française des Jeux. 

De mémoire, 18 millions d’euros ont été réalisés à cette occasion. C’est pour l’instant le record absolu.Jean-Francis Beaulieu, responsable des paris sportifs à la FDJà franceinfo

Peut-on parier que le record sera battu ? "On espère que la France ira en finale et on espère battre ce record", avance-t-il. La FDJ avait enregistré pour l'Euro 2016 quelque 174 millions d’euros de paris… Avec la Coupe du monde 2018, elle espère atteindre les 200 millions d’euros.

Le match France - Pérou pour le Mondial 2018 depuis la salle des cotations de la FDJ - un reportage de Matthieu Mondoloni
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne