Génération 98 : après la victoire finale, la France en liesse

FRANCEINFO

Après leur triomphe en Coupe du monde en 1998, les joueurs de l'équipe de France se présentent à la France en empruntant l'avenue des Champs-Élysées, à Paris, à bord d'un bus à impériale. Ils découvrent alors des scènes de liesse.

"C'était un tsunami. On en prenait tellement que tu ne savais plus où tu habitais". Bixente Lizarazu, champion du monde en 1998, se remémore avec émotion le moment où, pour célébrer avec les supporters leur victoire en Coupe du monde face au Brésil, les Bleus sont montés dans un bus à impériale, direction l'avenue des Champs-Élysées. Les joueurs de l'équipe de France finissent par rejoindre leur camp de base à Clairefontaine (Yvelines) dans la soirée. "On met beaucoup de temps pour revenir à Clairefontaine, on arrive très tard, et on va finir très tard. On peut même dire qu'on n'a pas dormi", se rappelle Laurent Blanc, interrogé par Jacques Vendroux.

"C'est une image assez folle"

"C'était fou. Au moment où le bus a amorcé son virage et qu'on s'est retrouvés plein axe sur les Champs-Élysées et que j'ai vu cette foule jusqu'à l'Arc de Trimphe, c'était incroyable", décrit Bixente Lizarazu. "Il y a un million de personnes sur les Champs-Élysées, c'est là qu'on s'aperçoit que ça appartient à tout le monde", estime Zinédine Zidane. "C'est plus des supporters, mais le peuple qui descend sur les Champs-Élysées pour nous voir et voir la Coupe du monde. Pour moi, c'est une image assez folle", se rappelle Robert Pirès. Au lendemain du défilé, les Bleus sont accueillis par Jacques Chirac à l'Élysée. "L'équipe de France est très fière d'avoir remporté cette Coupe du monde et de voir toute la population française heureuse", déclare alors Aimé Jacquet, sélectionneur de l'époque. "On est champions du monde, mais vous aussi et toute la France", conclut Didier Deschamps, alors capitaine des Bleus.

Vous êtes à nouveau en ligne