"Je vous vois, mes frères français d'origine africaine" : Trevor Noah répond aux critiques après sa blague sur "l'Afrique" championne du monde de foot

Trevor Noah à la cérémonie des Grammy Awards, à New-York (Etats-Unis), le 28 janvier 2018.
Trevor Noah à la cérémonie des Grammy Awards, à New-York (Etats-Unis), le 28 janvier 2018. (MAXPPP)

Le présentateur du "Daily Show" a reçu une lettre de l'ambassadeur de France aux Etats-Unis, après sa blague sur les Bleus. Il a répondu aux critiques dans son émission.

"Je ne leur retire pas leur identité française mais il ne faut pas non plus leur retirer leur identité africaine." Trevor Noah a répondu, mercredi 18 juillet, aux critiques sur sa blague sur le sacre des Bleus à la Coupe du monde de football en Russie. La veille, le présentateur du "Daily Show" avait célébré "la victoire de l'Afrique", provoquant la colère d'autres sportifs tricolores. Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis, lui a même adressé une lettre l'accusant de "nier l'identité française" des champions du monde.

"Je partage avec eux l'identité africaine qui est la mienne"

Trevor Noah a rappelé que sa blague visait à célébrer la diversité de l'équipe française. "Quand je dis qu'ils sont africains, je ne le dis pas pour exclure leur identité française, mais je le fais pour les inclure et partager avec eux l'identité africaine qui est la mienne, explique le présentateur sud-africain. Je leur dis : 'Je vous vois, mes frères français d'origine africaine'." "Pourquoi ne peuvent-ils pas être [français et africains] à la fois ?", s'interroge ensuite Trevor Noah.

Il a ensuite critiqué la façon dont les migrants africains sont présentés par les médias occidentaux, "en particulier en France". "Lorsqu'ils sont sans emploi, qu'ils commettent un crime ou qu'ils sont déplaisants, on parle d'eux comme de migrants africains, a affirmé le présentateur. Mais quand leurs enfants gagnent une Coupe du monde pour la France, il ne faudrait parler d'eux que comme des Français." 

Trevor Noah a pris le cas de Mamadou Gassama, qui avait sauvé un enfant suspendu au balcon d'un immeuble, pour appuyer son propos. "Quand il était au sol, il était africain. Mais quand il a escaladé l'immeuble et sauvé l'enfant, il est devenu français, a lancé l'animateur avec humour. Alors s'il fait tomber le bébé, c'est l'Africain qui fait tomber le bébé ?"

Vous êtes à nouveau en ligne