En Allemagne, Benjamin Pavard a pris une nouvelle dimension depuis la victoire de la France en Coupe du monde

Le défenseur de l\'équipe de France, Benjamin Pavard, le 3 septembre 2018, à son arrivée à Clairefontaine (Yvelines), le centre d\'entraînement de l\'équipe de France.
Le défenseur de l'équipe de France, Benjamin Pavard, le 3 septembre 2018, à son arrivée à Clairefontaine (Yvelines), le centre d'entraînement de l'équipe de France. (FRANCK FIFE / AFP)

Le défenseur français, qui évolue à Stuttgart depuis 2016, affronte jeudi soir l'équipe d'Allemagne qui est passé à côté de sa Coupe du monde notamment à cause d'une défense trop régulièrement en difficulté.

Respecté l’an dernier pour sa saison impeccable avec le club allemand de Stuttgart, le défenseur français Benjamin Pavard est devenu champion du monde cet été. En Allemagne, où la France se déplace jeudi 6 septembre dans le cadre de la Ligue des Nations, le joueur de 22 ans a atteint un autre statut : celui de rock star. Pour la reprise de la Bundesliga, le championnat allemand, 60 000 supporters de son club lui ont fait la fête. Dans l'équipe qu'il a rejoint en août 2016, on s’amuse même à chanter en français la chanson née pendant la coupe du monde.

"Les journalistes allemands, et les Allemands en général, sont très centrés sur la Bundesliga. Les étrangers, pour que l’on parle d’eux, il faut qu’il fasse très fort", explique Christophe Beauduff. Selon le correspondant de l’Agence France Presse en Allemagne, "l’année dernière, Pavard était un bon, mais c’était juste un joueur de Stuttgart, une équipe de milieu de tableau". Depuis la victoire de la France en Coupe du monde, "on le regarde, on parle de lui, on commente ses performances. Clairement, être champion du monde, cela vous donne un statut complètement différent", relève le journaliste sportif.

Pour le moment, la personne Benjamin Pavard n'est pas très connue. Je ne l'ai pas entendu donner d'interview en allemand.Christophe Beauduffà franceinfo

En Allemagne, "être champion du monde, c'est quelque chose d'énorme. Pour eux, c'est beaucoup plus grand que la Champion's League et que n'importe quoi d'autre", indique Christophe Beauduff. Un succès qui lui confère un nouveau statut. Désormais, "on ne dira plus jamais dans les commentaires : 'Benjamin Pavard', on va dire : 'Le champion du monde Benjamin Pavard'", rapporte le correspondant de l’AFP.

Un défenseur reconnu en Allemagne

"Je le connaissais déjà la saison dernière. Il a été très bon avec Stuttgart, c'était l'un des piliers de la défense", signale le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, Joachim Löw. Eliminée très tôt en Russie, l'équipe allemande a montré de nombreuses faiblesses, notamment en défense. Un jeune joueur du niveau de Benjamin Pavard a forcément attiré l’attention. "Il est bon en un contre un, il est bon de la tête, c'est un excellent défenseur et quand il s'agit de lancer les attaques, il est performant", estime Joachim Löw.

Devant ses performances, il est logique de voir "de nombreux clubs s'intéresser à lui", surtout "qu'il a une grande marge de progression", juge le sélectionneur allemand. Le public bavarois réservera probablement un accueil un peu particulier, jeudi soir, au joueur du Bade-Wurtemberg. Malgré son démenti, Benjamin Pavard n’a pas signé au Bayern Munich. Pas encore, car le champion d’Allemagne en a fait sa priorité.

Vous êtes à nouveau en ligne