Coupe du monde : Didier Deschamps ne dirait "même pas bonjour" à Christophe Dugarry s'il le croisait

Didier Deschamps soulève le trophée de la Coupe du monde, à Moscou (Russie), le 15 juillet 2018.
Didier Deschamps soulève le trophée de la Coupe du monde, à Moscou (Russie), le 15 juillet 2018. (FRANK HOERMANN / SVEN SIMON / AFP)

Le sélectionneur de l'équipe de France a réglé ses comptes avec son ancien coéquipier, qui avait critiqué les Bleus à plusieurs reprises.

Irréconciliables. Didier Deschamps a réglé ses comptes avec son ancien coéquipier Christophe Dugarry, dans un entretien au Parisien publié vendredi 20 juillet. Ce dernier a critiqué à plusieurs reprises la qualité du jeu des Bleus, sacrés champions du monde en Russie le 15 juillet. Christophe Durgarry avait également accusé Didier Deschamps de "prendre la France en otage" en ne sélectionnant pas Karim Benzema.

Le sélectionneur des Bleus a expliqué au quotidien qu'il n'avait pas eu de contacts avec le commentateur sportif lors de la Coupe du monde. "Il ne faut pas exagérer quand même, a tancé Didier Deschamps. Quand on franchit la ligne et qu'il n'y a pas un minimum de respect sur le plan humain..."

"Il dit ce qu'il veut, il a son émission radio. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu'en termes d'état d'esprit, sincèrement, j'ai vu beaucoup mieux, a poursuivi Didier Deschamps. Mais bon, ce n'est pas grave. J'ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant." Et de conclure : "Si on devait se voir avec Duga, ça ne serait même pas 'bonjour, bonsoir'. Chacun sa route, chacun son chemin. C'est clair."

Vous êtes à nouveau en ligne