Football : les Bleus démarrent leur année sous le signe de l'amitié franco-allemande

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'Equipe de France joue face à l'Allemagne ce mercredi soir pour son premier match amical de l'année 2013. Une année qui sera marquée par les éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. Alors que la France et l'Allemagne fêtent les 50 ans du traité de l'Elysée, le match se jouera en présence de François Hollande et Angela Merkel.

La feuille de match n'est
pas encore connue, mais les Bleus comptent dans leur effectif un nouveau : Romain
Alessandrini. L'attaquant rennais jouera ce mercredi soir sa première sélection
en Equipe de France, au Stade de France, face à l'Allemagne, aux côtés de Raphaël
Varane (Real Madrid) et Bacary Sagna (Arsenal) qui font tous deux leur retour
en sélection française.

Avec cette équipe rafraîchie,
et le retour de Karim Benzema, absent lors du dernier match, les Bleus
attaquent une année 2013 qui s'annonce cruciale. Après ce match amical, la France
jouera en mars deux matches de qualification pour la Coupe du Monde 2014 qui
aura lieu au Brésil. Les Français affronteront la Géorgie puis l'Espagne, avant
de retrouver les joueurs géorgiens, biélorusses et finlandais en septembre et
octobre.

Un hommage aux anciens de
Séville 82

Outre son importance
footballistique, la rencontre amicale de ce mercredi revêt un caractère tout
particulier en raison de la célébration, par la France et l'Allemagne, du
cinquantenaire du traité d'amitié entre les deux pays, le Traité de l'Elysée.
Pour l'occasion, François Hollande et Angela Merkel, tous deux amateurs de
ballon rond, seront présents au Stade de France. Ils devraient en profiter pour
s'entretenir sur le budget européen avant le sommet de Bruxelles qui débute
jeudi.

Toujours pour célébrer
l'amitié franco-allemande, l'avant-match sera l'occasion de la réunion, 31 ans
après, des joueurs du célèbre match France-Allemagne de 1982, en demi-finale de
la Coupe du Monde. Sur la pelouse du stade de Séville, la France avait été
rattrapée par les allemands pendant les prolongations, avant d'être battue aux
tirs aux buts. La rencontre avait été marquée par le choc violent entre le
défenseur Battiston, sorti du terrain sur une civière, et le gardien allemand, Harold
Schumacher.

Vous êtes à nouveau en ligne