Foot : la France arrache un match nul laborieux face aux Etats-Unis (1-1), à une semaine du Mondial

Kylian Mbappé, auteur du but tricolore face aux Etats-Unis, samedi 9 juin 2018 au Groupama Stadium de Décines (Rhône).
Kylian Mbappé, auteur du but tricolore face aux Etats-Unis, samedi 9 juin 2018 au Groupama Stadium de Décines (Rhône). (JEFF PACHOUD / AFP)

Les Français, visiblement fatigués par une préparation intensive, n'ont pas rassuré leurs supporters si près de l'échéance.

Les Bleus avaient promis une répétition générale avant la Coupe du monde en Russie, et on n'a pas vu grand chose, samedi 9 juin à Décines (Rhône) lors d'un France-Etats-Unis qui ne restera pas dans les mémoires. Français et Américains se quittent dos à dos (1-1). Un but de Kylian Mbappé en fin de rencontre a répondu à l'ouverture du score de Green à la fin du premier acte. Les Français ont semblé émoussés par une préparation intense en vue du Mondial. Que retenir de cette rencontre ?

Une défense toujours fébrile

C'était l'un des chantiers prioritaires de l'équipe de France, et il n'est toujours pas achevé : la défense tricolore a de nouveau donné des signes de faiblesse. Les Etats-Unis ont ainsi réusis à inscrire un but sur leur seule action dangereuse, bien aidés par des loupés de Djibril Sidibé sur le dégagement et Hugo Lloris à la main pas assez ferme au premier poteau. Une autre situation chaude, sifflée hors-jeu pour quelques centimètres après la pause, et un centre qui a transpercé la défense française en fin de match auraient pu corser l'addition. Il reste beaucoup de travail à effectuer dans ce secteur, indispensable pour aller loin dans la compétition.

Des joueurs avec le frein à main

"Ce sont des matches de préparation. Je pense qu'aujourd'hui, on manquait un peu de jus. (...) On a fait une semaine où la charge de travail a été importante", s'est justifié Didier Deschamps après le match, après avoir invoqué l'excuse de la chaleur à la pause. Les Bleus n'étaient pas très motivés par ce match, et on les a surtout sentis tendus à l'idée de se blesser. Un objectif pas tout à fait atteint : Olivier Giroud s'est sérieusement entaillé sur un choc aérien et Kylian Mbappé se plaignait de la cuisse quand il a quitté le terrain.

Peu d'enseignements à tirer du match

Interrogé à la fin du match pour savoir si le onze de départ serait reconduit contre l'Australie, le 16 juin, pour l'entrée en lice des Bleus au Mondial, Didier Deschamps a refusé de répondre : "pas forcément, non". Plusieurs points d'interrogation demeurent sur ce que donnerait une équipe-type des Bleus. Les latéraux titulaires Sidibé et Mendy ont semblé moins performants que leurs remplaçants, Paul Pogba a plus tenté que lors des matchs précédent, mais n'a pas tenu la distance des 90 minutes. Quant à Olivier Giroud, il a été transparent face à la défense américaine regroupée, le genre de configuration que risque de proposer l'Australie, avec une quinzaine de ballons touchés. Une misère. Autant de choix que Didier Deschamps n'a plus qu'une semaine pour trancher.

Vous êtes à nouveau en ligne