Coupe du monde 2018 : le bijou de Mbappé, la boulette de Lloris, le retour de la VAR... Ce qu'il faut retenir de la finale remportée par les Bleus face à la Croatie

Antoine Griezmann célèbre son penalty inscrit contre la Croatie en finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie).
Antoine Griezmann célèbre son penalty inscrit contre la Croatie en finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie). (SPUTNIK / NOTIMEX / AFP)

Les Bleus remportent leur deuxième titre de champions du monde au terme d'une rencontre étouffante et difficile, longtemps dominée par les Croates.

Les Bleus l'ont fait ! La France est championne du monde après sa victoire contre la Croatie, dimanche 15 juillet au stade Loujniki de Moscou (Russie). Cette victoire a été acquise dans la douleur, tant les hommes de Didier Deschamps ont semblé dépassés dans le jeu en première période. Peu importe. Tout un pays peut désormais savourer une deuxième étoile, vingt ans après la victoire de 1998. Retour sur l'épilogue de cette Coupe du monde 2018.

>> Revivez minute par minute la finale entre la France et la Croatie

L'homme du match : Mbappé comme Pelé

Kylian Mbappé est l'un des quatre joueurs âgés de moins de 20 ans à avoir disputé une finale de Coupe du monde. Et le jeune Français n'a pas tremblé dans cette finale, lui qui avait davantage de liberté que ses partenaires pour déborder et prendre les espaces. Son travail a payé en deuxième période, puisque l'un de ses raids a permis à Paul Pogba d'inscrire un but et qu'il a ensuite marqué son quatrième but dans la compétition. Il a reçu le prix du meilleur jeune du Mondial à la fin du match.

Kylian Mbappé célèbre son but en finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie).
Kylian Mbappé célèbre son but en finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie). (ALEXANDER VILF / SPUTNIK)

Une énorme performance qui laisse présager de très belles années. Kylian Mbappé est tout simplement le deuxième plus jeune joueur de l'histoire à inscrire un but en finale derrière le grand Pelé. 

Les buts du match

Alors que la France subit le martyre depuis le début du match, Antoine Griezmann obtient une faute devant la surface. L'attaquant se charge lui-même de tirer le coup franc et enroule son ballon du pied droit. Le Croate Mario Mandzukic détourne légèrement le ballon de la tête et prolonge la frappe dans ses propres buts. La France ouvre le score contre le cours du jeu. France-Croatie : 1-0, 11e.

Le Croate Mario Mandzukic dévie le coup franc d\'Antoine Griezmann dans ses propres buts, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde.
Le Croate Mario Mandzukic dévie le coup franc d'Antoine Griezmann dans ses propres buts, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde. (GABRIEL BOUYS / AFP)

• Ivan Perisic régale après une série de ballons joués de la tête dans la défense française. L'attaquant croate intercepte le ballon d'un crochet puis écarte astucieusement le ballon dans la surface. La suite ? Une merveille de frappe croisée du gauche qui trompe Hugo Lloris, après avoir été légèrement déviée par Raphaël Varane (28e). Tout est à refaire pour les Bleus, mais les Croates sont récompensés de leur bonne entame. France-Croatie : 1-1, 28e.

Les Croates félicitent leur buteur Ivan Perisic après l\'égalisation contre la France, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde.
Les Croates félicitent leur buteur Ivan Perisic après l'égalisation contre la France, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde. (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

• Corner pour la France. Antoine Griezmann trouve Blaise Matuidi dont la tête rebondit sur la main d'Ivan Perisic. Après d'interminables secondes, l'arbitre consulte les images sur l'écran et désigne le point de penalty. Antoine Griezmann ne tremble pas et trompe Danijel Subasic (38e). France-Croatie : 2-1, 38e.

Antoine Griezmann transforme son penalty contre la Croatie et redonne l\'avantage à la France, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde.
Antoine Griezmann transforme son penalty contre la Croatie et redonne l'avantage à la France, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie), en finale de la Coupe du monde. (ODD ANDERSEN / AFP)

• Kylian Mbappé fait parler la foudre et déborde son vis-à-vis sur l'aile gauche. Il centre sur Antoine Griezmann, contré. Paul Pogba tente sa chance. Egalement contré par la défense, il ne manque pas la seconde occasion et ajuste le but d'un plat du pied. La France corse l'addition. France-Croatie : 3-1, 59e.

• Kylian Mbappé, encore, hérite du ballon à une vingtaine de mètres du but croate, plein axe. L'attaquant français ne se pose pas de questions et tente sa chance d'une frappe du droit. La frappe trompe Danijel Subasic et la France prend le large. France-Croatie : 4-1, 65e.

Le gardien croate Danijel Subasic concède un but de Kylian Mbappé en seconde période, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie). 
Le gardien croate Danijel Subasic concède un but de Kylian Mbappé en seconde période, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie).  (ALEXEY KUDENKO / SPUTNIK / AFP)

• Hugo Lloris a réalisé une excellente Coupe du monde. Mais il a failli relancer les Croates. Il contrôle un ballon remis en arrière par Samuel Umtiti et, pressé par Mario Mandzukic, le gardien français tente un crochet mais il est contré. L'attaquant croate profite de cette grosse erreur pour réduire la marque. France-Croatie : 4-2, 69e.

Le fait de jeu : un énième recours à la VAR

Encore une fois, la VAR (l'arbitrage vidéo) a tiré les Bleus d'un mauvais pas en permettant aux Français d'inscrire un deuxième but, alors qu'ils étaient toujours dominés dans le jeu. Les Bleus avaient déjà bénéficié du premier but accordé après recours à l'assistance vidéo dans une Coupe du monde, lors de leur match inaugural contre l'Australie.

L\'écran géant du stade Loujniki de Moscou annonce le recours à l\'assistance vidéo lors de la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie, dimanche 15 juillet.
L'écran géant du stade Loujniki de Moscou annonce le recours à l'assistance vidéo lors de la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie, dimanche 15 juillet. (KAI PFAFFENBACH / AFP)

La boulette : Hugo Lloris, un trou sans conséquence

Oui, Hugo Lloris a réalisé une excellente Coupe du monde, avec des arrêts de classe mondiale quasiment à chaque match. Mais cette finale lui laissera sans doute un goût amer, avec cette erreur commise à la 69e minute de jeu.

Hugo Lloris a commis une erreur de relance qui a donné un but à la Croatie, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie).
Hugo Lloris a commis une erreur de relance qui a donné un but à la Croatie, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie). (VLADIMIR PESNYA / SPUTNIK / AFP)

La photo : des intrus sur le terrain

Un streaker est évacué pendant la finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie).
Un streaker est évacué pendant la finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet à Moscou (Russie). (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Une première dans cette Coupe du monde. Vêtues d'un pantalon noir, d'un chapeau noir et d'un haut blanc, quatre personnes sont parvenues à pénétrer sur la pelouse en seconde période. Ces intrus ont ensuite tenté de toper dans la main des joueurs mais ont été accueillis fraîchement par Dejan Lovren, qui a mis l'un d'eux à terre. La sécurité est rapidement intervenue. Cette invasion de terrain a ensuite été revendiquée par les Pussy Riots, un groupe punk rock féministe russe. 

Le chiffre du jour : cinq tirs cadrés, quatre buts

La France a été à la peine dans cette finale. Et c'est peu de le dire. Mais les Bleus ont été d'un réalisme redoutable, puisqu'ils ont réussi l'exploit d'inscrire quatre buts sur six tirs dont cinq cadrés.