EN IMAGES. Dab de Macron, l'émotion d'un militaire blessé au Mali... Huit moments forts partagés par les Bleus après la victoire finale

Benjamin Mendy effectue le signe de mains du rappeur Jul à côté du président Emmanuel Macron, dimanche 15 juillet 2018 après la victoire des Bleus à Moscou (Russie).
Benjamin Mendy effectue le signe de mains du rappeur Jul à côté du président Emmanuel Macron, dimanche 15 juillet 2018 après la victoire des Bleus à Moscou (Russie). (BENJAMIN MENDY / TWITTER)

Les joueurs ont publié de nombreuses scènes de liesse sur les réseaux sociaux.

De la joie, de l'émotion, et beaucoup de blagues. Sitôt sacrés champions du monde après leur victoire face à la Croatie, dimanche 15 juillet, les joueurs de l'équipe de France ont fêté leur titre dans les vestiaires du stade de Loujniki, à Moscou (Russie).

En compagnie d'Emmanuel Macron et de figures bien connues du foot français (Jean-Pierre Papin, Dimitri Payet, Laurent Koscielny, Marcel Desailly, etc.), les joueurs de Didier Deschamps ont chanté, trinqué, dansé... Et applaudi chaleureusement un militaire français blessé au Mali, que le président français avait convié à la fête. La fête s'est ensuite poursuivie dans le bus qui ramenait les Bleus à leur hôtel. Des moments partagés par les joueurs sur les réseaux sociaux, et que franceinfo vous propose de retrouver. 

Le dab (techniquement perfectible) d'Emmanuel Macron

"Président, c'est quoi le nouveau geste maintenant ?" Interpellé par un Benjamin Mendy euphorique, Emmanuel Macron s'est essayé au dab pour fêter la victoire des Bleus. Une tentative louable, même si le président de la République pourrait s'inspirer de Paul Pogba pour parfaire sa technique, encore perfectible.

La blague d'Adil Rami sur les impôts

Entre deux célébrations, Emmanuel Macron a adressé ses félicitations aux héros du soir avec un bref discours, partagé en direct sur Instagram, notamment par Steve Mandanda. "Quand j'étais venu vous voir à Clairefontaine, je vous avais dit (...) de rapporter la deuxième étoile. Et vous l'avez fait !", a ainsi lancé le chef de l'Etat.

Après une salve d'applaudissements, le président de la République reprend la parole : "Je veux dire un très grand merci..." "Pour les impôts !" le coupe alors le défenseur Adil Rami, provoquant une hilarité générale.

L'hommage rendu par Emmanuel Macron à un caporal-chef blessé au Mali

Un moment solennel et émouvant au milieu d'un océan de joie, que Paul Pogba a diffusé en direct sur son compte Instagram. Après avoir félicité les Bleus pour leur Coupe du monde, Emmanuel Macron a présenté aux joueurs le caporal-chef Manuel, blessé au Mali. "J'ai fait sa connaissance au mois de juin, on ne voit qu'une chose, c'est son sourire, comme vous pouvez le voir ce soir", a détaillé le chef de l'Etat au sujet de ce militaire qui a perdu une jambe et un bras lors des opérations françaises au Sahel.

Et de raconter une scène vécue l'avant-veille du match. "Il m'a dit : 'J'ai une faveur à vous demander. Après-demain, quand vous verrez les joueurs, dites-leur qu'ils ont fait rêver un petit Français comme moi'. C'est pour ça que je voulais vous l'emmener, parce que je voulais que vous vous rendiez compte de ce que vous faites", a continué Emmanuel Macron. Les champions du monde ont ensuite chaleureusement applaudi le militaire, qui était visiblement sur un nuage.

L'hommage au palmarès fou de Raphaël Varane, qui a "fini le jeu" du football

A seulement 25 ans, Raphaël Varane dispose désormais d'un palmarès légendaire. Jugez plutôt : avec le Real Madrid, il a remporté quatre Ligues des champions, trois Supercoupes de l'UEFA, trois Coupes du monde des clubs, deux championnats, deux Coupes du Roi, auxquels il a désormais ajouté une Coupe du monde remportée avec les Bleus.

De quoi provoquer l'admiration de ses coéquipiers Benjamin Mendy et Ousmane Dembélé, qui ont comparé son parcours à un jeu vidéo. "Il a fini le jeu ! (...) Frérot, tu veux quoi encore ?!", a ainsi lancé le premier au défenseur central. L'intéressé a répondu avec humour et une ambition certaine que l'Euro lui manquait toujours : "J'ai sauté le niveau trois, c'était l'Euro !". "Tu passeras aux rattrapages dans deux ans !", lui a rétorqué Benjamin Mendy.

Le gentil chambrage de Pogba envers les Anglais

Après avoir répondu aux questions de la presse en zone mixte, Paul Pogba n'a pas pu résister à l'envie de faire quelques pas de danse avec la Coupe du monde entre ses bras. Dans l'euphorie, le milieu de terrain qui évolue à Manchester United a entonné It's coming home, chanson datant de 1996 devenue, au fil de ce Mondial, un hymne plein d'espoir pour les supporters anglais... jusqu'à leur élimination en demi-finale par les Croates. Conscient que sa plaisanterie pourrait vexer outre-Manche, la Pioche s'est ensuite excusée.

Sombrero sur la tête, Paul Pogba et Antoine Griezmann saluent le Mexique

Les Bleus ont pu fêter leur sacre dans les vestiaires avec un sombrero offert par un supporter mexicain à Benjamin Mendy. Le couvre-chef est ensuite passé d'une tête à l'autre, jusqu'à arriver sur Paul Pogba, qui s'est empressé de rejoindre Antoine Griezmann. "Viva Mexico !", a-t-il lancé, avant de proférer, en souriant, plusieurs jurons en espagnol. Et d'envoyer un "petit coucou" à son ancien coéquipier mexicain de la Real Sociedad, Carlos Vela.

La blague de Benjamin Mendy sur le club virtuel d'Ousmane Dembélé

Entre les matchs, l'attaquant des Bleus Ousmane Dembélé a trouvé un bon moyen d'occuper ses journées lors de la Coupe du monde : créer dans le jeu vidéo Football Manager le Winchester FC, un club anglais virtuel "avec une ambiance sud-américaine", et l'amener au plus haut niveau. L'occupation de l'attaquant du Barça est devenu un running-gag chez les Bleus : dans le bus qui les conduisait à leur hôtel, Benjamin Mendy a ainsi lancé que l'équipe de France ramenait le trophée à Winchester.

Le signe Jul de Benjamin Mendy avec Macron

Grand fan de Jul (avec qui il avait d'ailleurs chanté en duo dans l'album My World), Benjamin Mendy n'a pas pu résister à l'envie d'effectuer le signe de mains caractéristique du rappeur marseillais : un J, un U et un L, à côté d'Emmanuel Macron. C'est forcément un peu plus compliqué lorsqu'on porte une Coupe du monde dans la main.

Vous êtes à nouveau en ligne