Coupe du monde : revivez le huitième de finale entre l'Allemagne et l'Algérie

L\'Algérien El Arabi Soudani (à gauche) à la lutte avec l\'Allemand Jérôme Boateng, en huitièmes de finale de la Coupe du monde à Porto Alegre (Brésil), le 30 juin 2014.
L'Algérien El Arabi Soudani (à gauche) à la lutte avec l'Allemand Jérôme Boateng, en huitièmes de finale de la Coupe du monde à Porto Alegre (Brésil), le 30 juin 2014. (LEONHARD FOEGER / REUTERS)

Les Fennecs, qui veulent continuer leur beau parcours dans ce Mondial, vont se frotter à l'un des favoris.

L'Algérie, qualifiée pour la première fois de son histoire en huitièmes de finale de la Coupe du monde, veut continuer à rêver. Mais pour cela, les joueurs de Vahid Halilhodzic devront se défaire de l'un des poids lourds de la compétition, l'Allemagne, ce lundi 30 juin à 22 heures (heure française) au stade Beira-Rio de Porto Alegre (Brésil). Voici ce qu'il faut savoir avant le coup d'envoi.

Les Fennecs veulent leur revanche. Les supporters algériens ne pensent qu'à se venger du 25 juin 1982. Ce jour-là, l'Allemagne et l'Autriche s'arrangent pour se séparer sur une courte victoire allemande, qui qualifie les deux équipes pour la phase finale de la Coupe du monde espagnole et élimine l'Algérie, qui avait pourtant battu la Mannschaft quelques jours plus tôt. Pour le défenseur Essaïd Belkalem, cette date marque "le début de l’histoire du foot algérien". "On veut la continuer", assure-t-il aujourd'hui.

Quid du Ramadan ? L'Algérie est une des sélections les plus concernées par le jeûne du ramadan, qui a débuté hier. L'entraîneur des Fennecs a décidé de laisser à ses joueurs le choix de le faire ou non, et aucun d'entre eux n'a publiquement fait état de sa décision. Le quotidien algérien Le Matin craint en tout cas que le "zèle" de certains joueurs puisse "coûter une défaite absurde".

Avantage Allemagne. Si la RFA est restée invaincue, en son temps, contre l'Algérie, les Fennecs eux, sont invaincus contre l'Allemagne réunifiée. Cela dit, c'est bien la Mannschaft qui fait figure de favorite de ce huitième de finale. "L'Algérie a prouvé qu'ils sont une équipe difficile à jouer, a reconnu le sélectionneur allemand Joachim Löw. Mais avant tout, nous devons nous concentrer sur nous-mêmes. Nous avons passé le premier tour, mais nous avons l'ambition d'aller beaucoup plus loin."

Vous êtes à nouveau en ligne