Coupe du Monde : "nous revivons les grandes heures de l'antiquité"

FRANCE 3

Selon Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de "Philosophie Magazine" invité sur le plateau du Soir 3, le Mondial de football s’inscrit dans la lignée des grandes cérémonies sportives grecques de l’antiquité.

Le Mondial de football a débuté ce jeudi 14 juin avec une large victoire de la Russie face à l’Arabie Saoudite (5-0). Pour Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de "Philosophie Magazine", cet événement planétaire trouve ses racines dans la Grèce antique. "Avec ce Mondial de football, nous revivons les grandes heures de l'antiquité (…) Les Jeux olympiques c'était au huitième siècle avant Jésus-Christ, un événement. Toutes les cités concourraient, les champions revenaient auréolés de gloire (...) Leur gloire rayonnait sur leur cité et c'est ce que nous vivons aujourd'hui".

"Même les philosophes étaient pris par cette culture du corps"

Les Jeux olympiques de l’époque grecque s’inscrivaient dans le cadre d’une vénération plus globale du corps, explique Alexandre Lacroix. "Même les philosophes étaient pris par cette culture du corps. C'est par exemple le cas de Platon. Platon est un surnom, il s'appelait Aristoclès. Platon ça veut dire 'costaud', il était fort." Selon le directeur de la rédaction de "Philosophie Magazine", c’est le reflux de la religion chrétienne qui a permis "un nouvel essor du sport et des cérémonies sportives".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne