Coupe du monde : le Ghana rationne son électricité pour le match contre les Etats-Unis

Les joueurs du Ghana s\'entraînent à la veille de la rencontre contre les Etats-Unis, dimanche 15 juin 2014, au stade Das Dunas, de Natal (Brésil).
Les joueurs du Ghana s'entraînent à la veille de la rencontre contre les Etats-Unis, dimanche 15 juin 2014, au stade Das Dunas, de Natal (Brésil). (CARL DE SOUZA / AFP)

Le pays connaît des coupures de courant fréquentes en raison de la production insuffisante de ses barrages hydroélectriques.

Au Ghana, on ne plaisante pas avec le football. Alors que les Black Stars font leur entrée dans la Coupe du monde, lundi 16 juin, contre les Etats-Unis, les autorités locales rationnent l'électricité pour s'assurer que le courant ne soit pas coupé durant la rencontre, indique Quartz (article en anglais).

Depuis le début de l'année, le pays est confronté à des pénuries d'électricité liées au faible niveau de l'eau dans la rivière Volta, où sont installés des barrages hydroélectriques. Aussi, pour s'assurer que le parcours de la sélection nationale puisse être suivi sans coupures de courant, les autorités ont acheté 50 megawatts à la Côte d'Ivoire voisine. 

Une mesure "populiste"

Les usines de Volta Aluminium, principal producteur de métal du pays et gros consommateur de courant, devront en outre ralentir leur production durant les rencontres des Black Stars, précise Bloomberg (article en anglais)"Ce type de mesure est mis en place pour que tout le monde puisse suivre les matchs de manière ininterrompue", s'est expliquée la commission de réglementation des services publics, chargée du dossier.

Ces décisions sont qualifiées de "populistes" par Quartz. Pour le site internet, le but de la manœuvre est de "couper court à la frustration des Ghanéens envers la politique énergétique du pays, qui a profité aux grandes industries au détriment des ménages".

Vous êtes à nouveau en ligne