Coupe du monde 2018 : l'Argentine sera l'adversaire de la France en huitièmes de finale après sa victoire contre le Nigeria (2-1)

Macos Rojo et Lionel Messi célèbrent le deuxième but de l\'Argentine face au Nigeria, le 26 juin 2018.
Macos Rojo et Lionel Messi célèbrent le deuxième but de l'Argentine face au Nigeria, le 26 juin 2018. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Dans l'autre match du groupe D, la Croatie s'est qualifiée après avoir éliminé l'Islande.

L'Argentine sera l'adversaire de la France en huitièmes de finale pour la Coupe du monde, après sa victoire contre le Nigeria (2-1), mardi 26 juin. Dans l'autre match du groupe D, la Croatie s'est qualifiée après avoir éliminé l'Islande.

Le Nigeria a son destin entre les mains. L'équipe de Gernot Rohr se hissera à coup sûr en huitièmes de finale si elle bat l'Argentine. Une mission qui semble à la portée des Super Eagles, solides contre la Croatie, puis convaincants contre l'Islande.

L'Argentine tremble. Depuis la rouste encaissée face à la Croatie (0-3), le camp de base de l'Argentine s'est transformé en décor de soap-opera : rumeurs de fronde des joueurs, murmures sur la mauvaise humeur de Lionel Messi, décidément bien moins efficace avec l'Albiceleste que sous le maillot du Barça, et débat permanent sur le sort du coach, Jorge Sampaoli, débauché à prix d'or de Séville il y a un an et qui n'arrive pas à faire jouer cette équipe. Opération rachat face au Nigeria, sous peine de passer à la trappe.

L'Islande sans pression. Au pays des volcans, on n'a pas peur de la montagne croate, dernier adversaire de la phase de poules. "A l'Eurovision, on pense qu'on va gagner chaque année, même si on n'atteint jamais la finale, sourit le coach Heimir Hallgrimsson cité dans L'Equipe. C'est pareil à la Coupe du monde. On pense qu'on va gagner tous les matchs. Même quand on perd, on pense qu'on va gagner le suivant." En cas de succès, les Islandais auront même le droit de rêver.

Vous êtes à nouveau en ligne