Coupe du monde : en France, les invitations du ministère font des envieux

L\'ex-secrétaire d\'Etat aux Sports Rama Yade, le 13 mars 2014 à Annemasse (Haute-Savoie).
L'ex-secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade, le 13 mars 2014 à Annemasse (Haute-Savoie). ( MAXPPP)

En tant qu'ancienne secrétaire d'Etat aux sports, Rama Yade estime devoir faire partie des invités du gouvernement pour assister au Mondial brésilien. 

Alors qu'approche la Coupe du monde de football au brésil, le téléphone du secrétariat d'Etat aux sports n'arrête pas de sonner. Comme le confirme au Parisien l'entourage de Najat Vallaud Belkacem, ministre de la Jeunesse et des Sports, ses services sont "très sollicités", notamment par de nombreuses personnalités politiques, pour obtenir une des cinq précieuses invitations officielles dont dispose le gouvernement.

Certains revendiquent même un droit à profiter de la délégation officielle française. C'est notamment le cas de Rama Yade, qui , en tant qu'ancienne secrétaire d'Etat aux sports, estime qu'elle doit être conviée au Brésil, comme l'explique Le Figaro: "Un gouvernement doit, quel qu'il soit, de gauche, de droite, pouvoir inviter, pour les matchs officiels importants, les personnalités qui ont à voir avec le sport, a déclaré la centriste sur I-Télé. Donc j'espère qu'ils auront cette courtoisie républicaine à mon égard."

"Il faudrait un avion-cargo"

Une revendication que Le Point a comparé aux déclarations de Rama Yade avant le mondial 2010, qui pointait du doigt l'hôtel choisi par l'équipe de France en Afrique du Sud : "J'attends que l'équipe de France nous éblouisse par ses résultats plutôt que par le clinquant des hôtels, déclarait la secrétaire d'Etat à l'époque. Moi, je les ai appelés à la décence en temps de crise."

Cette exigence d'un pass pour le Brésil a fait tousser certains membres de la majorité. "C'est hallucinant de s'arroger de tels privilèges" tonne Eduardo Rihan Cypel, député PS d'origine brésilienne. Interrogée sur ce genres de demandes issues d'ancien ministres des Sports, l'une d'entre-eux, Marie George Buffet ironise : "Si la Fifa devait tous les convier, il faudrait un avion-cargo" explique-t-elle au Parisien. Le journal relaie également la volonté de Najat Vallaud-Belkacem de mettre en application le principe de "République exemplaire". Au Brésil, elle dormira à l'Hôtel Mercure de Porto Alegre.

Vous êtes à nouveau en ligne