Coupe du monde 2018 : sans-faute pour l'Uruguay, zéro pointé pour l'Egypte, frayeurs pour l'Espagne et le Portugal... Ce qu'il faut retenir de cette 12e journée

Cristiano Ronaldo réclame davantage de concentration à ses coéquipiers face à l\'Iran, le 25 juin 2018, à Saransk (Russie).
Cristiano Ronaldo réclame davantage de concentration à ses coéquipiers face à l'Iran, le 25 juin 2018, à Saransk (Russie). (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

On connaît les premières affiches des huitièmes de finale : le Portugal défiera l'Uruguay tandis que l'Espagne sera opposée à la Russie.

Folle soirée au Mondial en Russie, lundi 25 juin, où l'Espagne et surtout le Portugal ont tremblé jusqu'au bout avant d'arracher leur qualification pour les huitièmes de finale. De son côté, l'Uruguay n'a pas peiné face à la Russie, tandis que l'Egypte de Mohamed Salah a subi un troisième revers en trois matchs. Voici ce qu'il ne fallait pas rater sur les pelouses et en dehors lors de ce nouvel épisode de la Coupe du monde.

Les résultats du jour 

Uruguay-Russie : 3-0. Sans surprise, le choc du groupe A a tourné à l'avantage des Uruguayens, bien plus dangereux et incisifs que les Russes. Rapidement menés 2-0 puis réduits à 10 dès la 36e minute, ces derniers n'ont jamais été en mesure d'inquiéter la Celeste, qui a enfoncé le clou avec un troisième but signé Edinson Cavani à la 90e.

Arabie saoudite-Egypte : 2-1. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Malgré l'ouverture du score par Mohamed Salah, les Pharaons ont été incapables de conclure leur Mondial chaotique avec une première victoire dans une Coupe du monde. Ils rentrent à la maison avec zéro point, contrairement à l'Arabie saoudite, qui finit sur une bonne note.

Espagne-Maroc : 2-2. Soirée compliquée pour l'Espagne, qui termine presque miraculeusement en tête de son groupe. Les joueurs de Fernando Hierro ont été menés à deux reprises et n'ont arraché le point du match nul que dans le temps additionnel de la seconde mi-temps.

Iran-Portugal : 1-1. Il a fallu un sublime extérieur du pied enroulé de Ricardo Quaresma, juste avant la pause, pour permettre aux Portugais de prendre l'avantage face à de coriaces Iraniens. Cristiano Ronaldo aurait pu mettre les siens à l'abri s'il n'avait pas vu son penalty (le 19e de ce Mondial, un record absolu) arrêté par Alireza Beiranvand. L'Iran a été plus efficace dans l'exercice en égalisant dans le temps additionnel, passant même à deux doigts de la qualification sur une frappe non cadrée juste après.

Et ensuite ? A l'affiche des huitièmes de finale : Uruguay-Portugal (samedi 30 juin) et Espagne-Russie (dimanche 1er juillet).

La phrase du jour

Je regardais le ticket 300 fois par jour en me disant 'Ce n'est pas possible, ce n'est pas possible'."Jérémyparieur français

Un ouvrier alsacien qui avait misé 80 euros sur un site de paris en ligne a remporté près de 260 000 euros, dimanche, après avoir trouvé le bon résultat des 12 rencontres sur lesquelles il avait misé. Racontant que "la pression était énorme" lors du douzième et dernier match (Pologne-Colombie : 0-3), il assure aujourd'hui que son gain va lui permettre de "payer le crédit de [sa] maison".

Le tweet du jour

Vous pensiez que les Marocains, déjà éliminés, allaient se la couler douce face à l'Espagne ? Loin de là, ils ont failli faire tourner la Roja en bourrique.

L'animal du jour

Salem Aldawsari fête son but inscrit contre l\'Egypte, le 25 juin 2018, à Volgograd (Russie).
Salem Aldawsari fête son but inscrit contre l'Egypte, le 25 juin 2018, à Volgograd (Russie). (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK / AFP)

Après avoir inscrit le but de la victoire saoudienne face à l'Egypte, Salem Aldawsari a mimé un oiseau déployant ses ailes. Tiens, tiens... Un clin d'œil aux Suisses d'origine kosovare qui avaient mimé l'aigle albanais face à la Serbie (avec une amende de 8 500 euros à la clé) ? Sans doute pas, plutôt un clin d'œil au surnom des Saoudiens : les Faucons.

L'homme du jour

Agé de 45 ans, le gardien égyptien Essam El-Hadary est devenu, face à l'Arabie saoudite, le joueur le plus âgé à disputer une Coupe du monde, effaçant la marque détenue depuis 2014 par le gardien colombien Faryd Mondragon (43 ans). Après deux matchs passés sur le banc, le doyen des Pharaons s'est même illustré en arrêtant un penalty.

L'image qu'il n'est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Luis Suarez fait une tête lors de l\'échauffement avant le match Uruguay-Russie, le 25 juin 2018, à Samara (Russie).
Luis Suarez fait une tête lors de l'échauffement avant le match Uruguay-Russie, le 25 juin 2018, à Samara (Russie). (MICHAEL DALDER / REUTERS)

Sacré meilleur joueur du match Uruguay-Russie, durant lequel il a marqué le premier but, l'attaquant Luis Suarez a été photographié à l'échauffement avant le début de la rencontre. Le résultat, peu flatteur pour l'Uruguayen, nous rappelle la sculpture ratée en l'honneur de Cristiano Ronaldo.

La stat à sortir pour briller demain à la machine à café

C'est un sans-faute pour l'Uruguay : avec trois succès en trois matchs, la Celeste a inscrit cinq buts et en a encaissé... zéro. Seule la défense de la Croatie, qui s'apprête à affronter l'Islande, peut encore en faire de même.

Qu'est-ce qu'on mate (et qu'on zappe) demain ?

La France affronte le Danemark à 16 heures, et alors ? Ne vous sentez pas obligés de regarder ce match, avec des Bleus déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, qui vous simplement briguer la première place du groupe C (vous pouvez largement vous contenter de suivre cette affiche dans notre direct !). Epargnez-vous aussi le duel Australie-Pérou à la même heure. Gardez plutôt vos forces pour les rencontres du soir, à 20 heures : Nigeria-Argentine et Islande-Croatie. D'une part, c'est là qu'on connaîtra le futur adversaire des Bleus, donc autant faire un peu de repérage. D'autre part, on a hâte de voir la réaction des Argentins, derniers du groupe D, qui peuvent encore décrocher un billet pour le tour suivant.

Vous êtes à nouveau en ligne