Coupe du monde 2018 : le sans-faute de la Belgique, la désillusion du Sénégal... Ce qu'il faut retenir de cette 15e journée

Le Belge Adnan Januzaj célèbre son but face à l\'Angleterre, jeudi 28 juin à Kaliningrad (Russie), lors du dernier match de la phase de poules.
Le Belge Adnan Januzaj célèbre son but face à l'Angleterre, jeudi 28 juin à Kaliningrad (Russie), lors du dernier match de la phase de poules. (VLADIMIR PESNYA / SPUTNIK / AFP)

Le Japon se qualifie pour les huitièmes de finale après décompte des cartons jaunes, aux dépens du Sénégal. Il n'y a plus de représentant du continent africain dans la compétition. 

Pour son troisième match dans cette Coupe du monde, la Belgique a battu l'Angleterre et termine en tête de son groupe (avant un possible quart de finale contre le Brésil, mais nous n'en sommes pas là). Les Sénégalais, eux, font grise mine après leur élimination aux dépens du Japon, pour une histoire de cartons jaunes. Voici ce qu'il faut retenir de cette dernière journée de la phase de poules, disputée jeudi 28 juin.

Les résultats du jour

Sénégal-Colombie (0-1). Terrible désillusion pour le Sénégal. Les Lions de la Teranga se sont inclinés face à la Colombie et sont éliminés de la compétition après une rencontre ouverte malgré le faible nombre d'occasions franches. Les "Cafeteros", eux, poursuivent l'aventure grâce à un but de Yerry Mina (74e). Seule ombre au tableau pour les Sud-Américains : la sortie sur blessure de James Rodriguez, une pièce maîtresse du dispositif de José Pékerman.

Japon-Pologne (0-1). Déjà éliminés avant la rencontre, les Polonais remportent une victoire pour l'honneur dans ce Mondial. La rencontre a basculé à la 59e minute, quand le défenseur Jan Bednarek a réalisé un joli plat du pied sur un coup franc tiré de l'arrière. C'est la première fois que la Pologne préserve son but inviolé en Coupe du monde depuis 1986 et une victoire 1-0 contre le Portugal.

La rencontre s'est tristement terminée sur une parodie de football, les deux équipes se contentant du résultat en cours pendant une dizaine de minutes. Voici les déplacements japonais en fin de match. Disons que l'égalisation n'était pas leur priorité.

Panama-Tunisie (1-2). Menée au score après une frappe de José Luis Rodriguez déviée dans son but par Yassine Meriah, la Tunisie a finalement renversé le scoreFakhreddine Ben Youssef (51e) et Oussama Haddadi (66e) ont permis aux Aigles de Carthage de quitter la Russie avec une victoire. 

Le Tunisien Fakhreddine Ben Youssef célèbre son but face au Panama, jeudi 28 juin à Saransk (Russie).
Le Tunisien Fakhreddine Ben Youssef célèbre son but face au Panama, jeudi 28 juin à Saransk (Russie). (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Angleterre-Belgique (0-1). Les deux formations étaient privées de nombreux titulaires, les sélectionneurs ayant préféré faire tourner les effectifs. Ce sont les Belges qui ont tiré leur épingle du jeu dans cette partie sans rythme, après une jolie frappe enroulée d'Adnan Januzaj (51e).

Les qualifiés du jour

La Colombie est qualifiée dans le groupe H, tout comme le Japon. La sélection asiatique obtient son billet pour les huitièmes de finale aux dépens du Sénégal, mais d'un cheveu. Même nombre de points, même différence de buts, même nombre de buts inscrits, match nul dans la confrontation directe... Les deux équipes ont été départagées au nombre de cartons jaunes. Cruel pour les Sénégalais.

>> Le Sénégal éliminé à cause d'un trop grand nombre de cartons jaunes

La Belgique et l'Angleterre étaient déjà qualifiées dans le groupe G, mais ce sont les Diables rouges qui terminent en tête. Ce n'est pas forcément une aubaine, car ils pourraient affronter le Brésil en quarts de finale. La Belgique affrontera le Japon en huitièmes de finale et les Anglais seront opposés aux Colombiens.

La phrase du jour

Je trouve que c'est une injustice, ce n'est pas normal qu'on se fasse éliminer comme ça...Alfred N'Diaye, milieu du Sénégal

La désillusion est difficile à cacher du côté du Sénégal. "On est déçu, tu ne penses jamais que tu vas être éliminé d'une compétition parce que tu as pris des cartons jaunes, a ainsi résumé le milieu Alfred N'Diaye, un brin amer après l'élimination des Lions de la Teranga aux dépens du Japon. On a fait une belle Coupe du monde, on peut avoir des regrets sur le fait qu'on a beaucoup mené au score et qu'on a pris des buts derrière."

Le tweet du jour

Les sélectionneurs de l'Angleterre et de la Belgique ont fait tourner leurs effectifs et les joueurs alignés parfois semblé retenir leurs coups. La raison ? Le premier du groupe risque de rencontrer le Brésil, épouvantail de la compétition, en quarts de finale. A l'inverse, une deuxième place garantit a priori un tableau plus facile. Paradoxalement, les Anglais n'ont aucune raison de regretter cette défaite.

L'homme du jour

Le prodige colombien aurait préféré ne pas être cité dans cet article, mais la sortie sur blessure de James Rodriguez est l'un des faits marquants du jour. L'attaquant souffre à nouveau du mollet et n'est resté qu'une demi-heure sur la pelouse face au Sénégal. Pour lui, la suite de la Coupe du monde semble compromise. Un coup dur pour tout un pays. Rappelons que le joueur est impliqué sur dix buts colombiens en deux Coupes du monde (six buts et quatre passes décisives).

Le Colombien James Rodriguez sort sur blessure lors de la rencontre contre le Sénégal, le 28 juin à Samara (Russie).
Le Colombien James Rodriguez sort sur blessure lors de la rencontre contre le Sénégal, le 28 juin à Samara (Russie). (DAVID GRAY / REUTERS)

L'image qu'il n'est pas trop tard de partager sur les réseaux sociaux

Le sélectionneur allemand Joachim Löw descend de l\'avion qui vient d\'atterrir à Francfort (Allemagne), jeudi 28 juin, au lendemain de l\'élimination inattendue de la Mannschaft.
Le sélectionneur allemand Joachim Löw descend de l'avion qui vient d'atterrir à Francfort (Allemagne), jeudi 28 juin, au lendemain de l'élimination inattendue de la Mannschaft. (INA FASSBENDER / DPA / AFP)

Triste mine pour Joachim Löw à l'aéroport de Francfort (Allemagne), au lendemain de l'élimination de la Mannschaft. "Nous avons vraiment déçu lors de ce tournoi (...). Ça demande un peu de temps pour tout digérer, a reconnu le sélectionneur allemand face à la presse. L'équipe n'a pas montré ce qu'elle peut faire en temps normal et moi, en tant qu'entraîneur, je suis responsable. Je dois évidemment me demander pourquoi nous n'avons pas réussi".

A la tête de la sélection depuis 2006, Joachim Löw a jusqu'à la semaine prochaine pour décider de son avenir, annonce la fédération allemande de football.

Les stats à sortir pour briller demain à la machine à café

• Le Panama a inscrit un but face à la Tunisie et du coup, les 32 équipes alignées dans ce Mondial ont marqué au moins à deux reprises. Il s'agit d'une première dans l'histoire.

• Le Tunisien Wahbi Khazri est le seul joueur du Mondial à avoir inscrit deux buts et délivré deux passes décisives.

• C'est la première fois depuis 32 ans qu'aucune équipe africaine ne passe le premier tour de la Coupe du monde. Ce cas de figure ne s'était plus présenté depuis l'édition 1982, quand la RFA et l'Autriche s'étaient entendus pour conclure un résultat nul lors d'une rencontre ensuite qualifiée de "match de la honte". Le format de la compétition était alors différent, avec deux phases de poules suivies des demi-finales.

Cette édition russe est donc à oublier pour le continent africain, qui avait aligné cinq équipes au départ : l'Egypte, le Maroc, la Tunisie, le Sénégal, le Nigeria. Au passage, rappelons que jamais une équipe africaine n'a dépassé le stade des quarts de finale (atteints par le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010).

Qu'est-ce qu'on fait vendredi ?

C'est la première journée sans match depuis le début de la compétition. Profitons-en pour faire faire une balade au soleil avant d'attaquer les choses sérieuses, samedi, avec le début de la phase éliminatoire. Pour rappel, les Bleus affronteront l'Argentine à 16 heures.

Vous êtes à nouveau en ligne