Coupe du monde 2018 : le chagrin des Belges

France 3

Au lendemain de la défaite de la Belgique face à l'équipe de France, Benjamin Delombre, en direct de Mons, en Wallonie, nous dit dans quel état d'esprit sont les supporters belges.

C'est la presse du royaume qui résume le mieux l'état d'esprit en cours mercredi 11 juillet : "Le chagrin des Belges", titre Le Soir, le grand quotidien du pays. En direct de Mons, en Wallonie, Benjamin Delombre, envoyé spécial de France 3, nous en dit plus sur l'état d'esprit des Belges au lendemain de leur défaite. "Je peux vous dire que le chagrin, c'est un sentiment largement répandu ici à Mons, confie le journaliste. D'abord, parce qu'il y a beaucoup de regrets : l'équipe de Belgique jusqu'à hier faisait une très belle Coupe du monde, avec, en point d'orgue, l'élimination du favori brésilien en quarts de finale."

La petite finale des Diables rouges


"Dans l'esprit des supporters belges, il y a l'idée que cette Coupe du monde 2018, c'était un petit peu l'année ou jamais. Peut-être même la dernière chance de remporter une compétition internationale pour celle qu'on appelle 'la génération en or', les Hazard, De Bruyne ou même le gardien Thibaut Courtois", poursuit le journaliste. Beaucoup de déception, mais pas encore de démobilisation, car si les Belges sont éliminés, leur mondial n'en est pas fini pour autant ; "il reste la petite finale, le match pour la troisième place. Ce sera samedi, et ce sera soit contre la Croatie, soit contre l'Angleterre, le vaincu de la demi-finale, qui se joue ce soir", précise le journaliste .

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne