DIRECT. Coupe du monde 2018 : à deux jours du quart de finale France-Uruguay, regardez la conférence de presse des Bleus

Ce direct est terminé.

A deux jours du choc face aux Uruguayens, les Bleus de Didier Deschamps effectuent les derniers réglages dans leur camp de base avec une question en tête : comment remplacer Blaise Matuidi, suspendu pour ce quart de finale ?

La pression monte. A deux jours de défier l'Uruguay de Luis Suarez en quart de finale de la Coupe du monde, l'équipe de France entre dans la dernière phase de sa préparation, mercredi 4 juillet. Face à la solide défense des Sud-Américains, Didier Deschamps va devoir trouver des solutions d'autant que l'un des piliers de son équipe qui a renversé l'Argentine en 8e de finale, Blaise Matuidi, est suspendu pour ce choc. Regardez et commentez en direct la conférence de presse des Bleus sur franceinfo.

Le casse-tête Matuidi. En récoltant un carton jaune face à l'Argentine samedi, le milieu de terrain a laissé exploser sa colère. Et pour cause, cette sanction le prive de facto du quart de finale face à l'Uruguay. Une frustration partagée par Didier Deschamps qui avait trouvé, avec le joueur de la Juventus Turin, le système le plus équilibré et efficace pour les Bleus. Reste désormais à lui trouver un remplaçant entre l'offensif Thomas Lemar et le plus défensif Corentin Tolisso.

 L'énigme Cavani. C'est la grande question qui reste sans réponse avant ce quart de finale explosif. Le buteur de l'Uruguay, Edison Cavani, va-t-il jouer face à la France ? Sorti blessé au mollet lors du 8e de finale face au Portugal, l'attaquant du PSG est plus que douteux et les informations contradictoires sur son état de santé circulent au quotidien.

 Rami et Matuidi au micro. Les deux joueurs attendus lors de cette conférence de presse sont le défenseur central de l'OM, qui n'a pas joué un match depuis le début du Mondial, et le milieu de la Juventus Turin, suspendu face à l'Ururguay.

11h59 : "Mon maillot de Ronaldo, c'est comme une bonne bouteille de vin. Ça prend de la valeur avec les ans."

Les joueurs qui ont des trésors dans leurs placards assurent tous qu'ils ne comptent pas s'en séparer, quand nous les avons contactés. Avec cette nuance : en cas de coup dur, à la fin de leur carrière, beaucoup franchiront le pas.

11h58 : Tout a commencé en 2002, quand un maillot de Pelé porté lors de la finale de la Coupe du monde 1970 et échangé avec un défenseur italien s'est arraché 260 000 euros aux enchères chez Christie's. Ce qui a donné des idées à d'autres anciennes gloires du foot. Comme Steve Hodge, défenseur anglais, qui a troqué son maillot avec Diego Maradona lors du fameux match de "la main de Dieu" en 1986. L'expert de Christie's David Convery : "Steve Hodge voulait 250 000 £ de son maillot. Je lui ai répondu : 'Sauf votre respect, vous êtes dingue.' "




(ADRIAN DENNIS / AFP)

11h57 : C'est l'un des beaux gestes du football. A la fin du match, les joueurs des équipes adverses échangent leurs maillots. Un moment de fraternité... qui peut rapporter gros si vous récupérez un maillot de Messi ou de Ronaldo. Avec mon camarade Thomas Baïetto, nous vous racontons dans notre article le business des maillots échangés.




(THE SYDNEY MORNING HERALD / FAIRFAX MEDIA / REUTERS)

11h18 : C'est ce qu'on appelle une nation de football. Hier, 23 millions de personnes étaient devant leur télé aux Royaume-Uni pour regarder la rencontre Angleterre-Colombie. Et tout ça, sans compter tous ceux qui suivaient le match dans un pub !

10h47 : @tikiwinki C'est en tout cas ce que pensent les principaux sites de paris sportifs. Pour la Française des jeux, Betclic ou Winamax, les Bleus sont favoris avec une cote de 2 pour 1 pour une victoire française, contre 4,60 pour l'Uruguay.

10h46 : En Russie, les Bleus paraissent-ils favoris lors de la rencontre de vendredi ?

10h46 : "Le match face à l'Uruguay sera difficile, ils n'ont encaissé qu'un seul but depuis le début de la Coupe du monde (...) On en est conscients, mais on a de la qualité devant, des joueurs de talent pour les mettre en difficulté."

10h34 : C'est au tour de Blaise Matuidi de prendre la parole.

10h27 : Bravo! Intelligent! Bel esprit.

10h27 : Kylian MBappé aussi fort dans la vraie vie que sur Fifa ? C'est ce que pense Adil Rami, qui nous raconte une bonne anecdote : "L'accélération de Kylian était assez impressionnante", lors du dernier match face à l'Argentine. "Il m'en a mis une à Clairefontaine. On m'a dit : 't'as la charrette'. C'est pas moi qui avais la charrette, c'est lui qui va vite ! Il fait comme dans FIFA."

10h24 : Cavani, blessé lors du match contre le Portugal, va-t-il jouer vendredi ? "Il faut arrêter de nous faire croire que Cavani va jouer contre nous. J'ai eu la même blessure", lance Adil Rami.

10h25 : Adil Rami parle de son coéquipier Benjamin Pavard, avec une formule bien sentie : "J’apprécie ce genre de joueur. Il paraît gentil, mignon, mais sur le terrain il donne son corps à la science."

10h21 : Vous pouvez suivre la conférence de presse d'Adil Rami dans notre direct. Ensuite, c'est Blaise Matuidi qui prendra le micro.

10h24 : "Je suis naturel donc, pour l'instant, je le vis bien. Peu importe mon temps de jeu, je n'ai pas le temps d'avoir des états d’âme."

10h19 : "Je sais que je suis le seul à ne pas avoir joué. Mais je me dis que sur 66 millions de Français, je suis dans les 23. C’est déjà pas mal."

10h13 : A deux jours du quart de finale face à l'Uruguay, Adil Rami et Blaise Matuidi donnent en ce moment une conférence de presse.

Vous êtes à nouveau en ligne