VIDEO. Un jour, une joueuse : Ellen White, la renarde des surfaces anglaise

RADIO FRANCE

À chaque jour du Mondial féminin de football, sa joueuse. Mardi 2 juillet, l’Angleterre affronte les États-Unis en demi-finale à Lyon (21h). La consultante foot de franceinfo Nadia Benmokhtar nous parle d’Ellen White, 30 ans, buteuse de la sélection anglaise.

Ellen White a connu ses premières émotions avec le ballon rond à l’âge de 5 ans, en jouant dans un centre de mini-football créé par son père. En l’absence d’équipe féminine dans sa ville natale d’Aylesbury, dans la grande banlieue de Londres, elle évolue avec les garçons. Elle attire ensuite la curiosité d’Arsenal qui l’intègre dans sa section féminine alors qu’elle n’a que 8 ans. Avec le club londonien elle fera toute sa formation jusqu’à l’âge de 16 ans, avant d’y revenir en seniors cinq années plus tard, après des passages à Leeds et Chelsea. Du haut de son mètre soixante-dix et de ses 86 sélections, l’attaquante anglaise se distingue par son sens du jeu et son flair qui font d’elle un vrai renard des surfaces.

La meilleure buteuse anglaise du Mondial

Sa carrière a été ralentie par de multiples blessures, mais elle semble aujourd’hui en pleine possession de ses moyens physiques. Elle le confirme sur le terrain, puisqu’elle est la meilleure buteuse de la sélection anglaise avec cinq réalisations. La future joueuse de Manchester City est aussi une grande amatrice de Bundesliga, le championnat allemand. La preuve quand elle célèbre ses buts, où elle mime des lunettes avec ses doigts pour rendre hommage à l’attaquant français de Cologne Anthony Modeste, son joueur préféré.

Vous êtes à nouveau en ligne